La bourse est fermée
  • Dow Jones

    28 363,66
    +152,84 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    11 506,01
    +21,31 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    23 474,27
    -165,19 (-0,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,1827
    -0,0039 (-0,33 %)
     
  • HANG SENG

    24 786,13
    +31,71 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    11 107,42
    +1 778,01 (+19,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    264,54
    +8,44 (+3,29 %)
     
  • S&P 500

    3 453,49
    +17,93 (+0,52 %)
     

Vaccin contre le Covid-19 : la dose estimée entre 5 et 15 euros

Cyprien Tardieu
·2 min de lecture
Vaccin contre le Covid-19 : la dose estimée entre 5 et 15 euros
Vaccin contre le Covid-19 : la dose estimée entre 5 et 15 euros

Sue Middleton, la présidente de la branche vaccins de la Fédération européenne des industries pharmaceutiques, considère ce tarif “raisonnable”.

À quel prix s’attendre pour le futur vaccin contre le coronavirus ? Mardi, Sue Middleton, responsable de la fédération européenne de l'industrie pharmaceutique, a donné un début de réponse. Selon elle, un tarif compris entre cinq et quinze euros la dose serait “un prix raisonnable”. À l’heure actuelle, l’Union européenne a conclu six accords avec des laboratoires pour réserver des centaines de millions de doses de potentiels vaccins.

Aucun montant estimé, pas plus que les conditions commerciales n’ont filtré. "Il y a des questions de concurrence, ce ne serait pas une bonne idée de rendre ces informations publiques tant que tous les contrats n'ont pas été finalisés", a expliqué Sue Middleton lors d’une audition du Parlement européen.

Pas de vaccin avant 2021

Sous l’impulsion de la France, l'Allemagne, l'Italie et les Pays-Bas, la Commission européenne a confirmé avoir réservé des millions de doses de vaccins auprès du laboratoire pharmaceutique suédo-britannique AstraZeneca, ainsi qu'avec le duo franco-britannique Sanofi-GSK, pour 300 millions de doses à chaque fois.

"Nous sommes encore en phase un ou deux de développement", et "une bonne estimation" du coût de production pourra être établie vers la fin de l'année, a déclaré Thomas Triomphe, vice-président exécutif de Sanofi, entendu mardi en visioconférence par les eurodéputés. "Nous avons assuré que le prix serait équitable et accessible, le même prix modéré pour les pays à hauts revenus, et encore plus bas pour les économies en développement", a-t-il ajouté.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déjà indiqué ne pas s’attendre à une vaccination généralisée contre le Covid-19 avant mi-2021.

Ce contenu peut également vous intéresser :