La bourse ferme dans 8 h 1 min
  • CAC 40

    5 822,64
    +24,66 (+0,43 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 718,16
    +12,17 (+0,33 %)
     
  • Dow Jones

    31 961,86
    +424,51 (+1,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2201
    +0,0033 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 787,80
    -10,10 (-0,56 %)
     
  • BTC-EUR

    41 066,58
    -153,65 (-0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    999,34
    +4,68 (+0,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,66
    +0,44 (+0,70 %)
     
  • DAX

    14 000,91
    +24,91 (+0,18 %)
     
  • FTSE 100

    6 680,45
    +21,48 (+0,32 %)
     
  • Nasdaq

    13 597,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 925,43
    +44,06 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    30 168,27
    +496,57 (+1,67 %)
     
  • HANG SENG

    30 074,17
    +355,93 (+1,20 %)
     
  • GBP/USD

    1,4138
    -0,0003 (-0,02 %)
     

Covid -19: Les vacances débutent mais la situation épidémique reste fragile

·2 min de lecture

Le gouvernement a renouvelé ses appels à la prudence pour ceux qui partent en vacances, alors que la zone A ouvre cette période des congés scolaires d'hiver.

Les vacances scolaires débutent ce samedi 6 février pour une partie de la France mais la situation épidémique reste fragile. Le gouvernement a demandé de renouveler les efforts, notamment sur le télétravail. Avec 143.325 nouveaux cas détectés la semaine dernière, contre 141.732 la semaine précédente, la circulation du coronavirus s'est stabilisée "à un niveau très élevé", a relevé Santé publique France (SpF) dans son bulletin hebdomadaire.

Cette stabilité "ne permet pas d'écarter l'hypothèse d'une aggravation de la situation épidémiologique dans les prochaines semaines, liée à la poursuite de la circulation (des) variants", note l'agence sanitaire. "Il est probable que le R effectif", le taux de reproduction qui mesure la dynamique de l'épidémie, "dans un avenir proche va passer largement au-dessus de 1 et donc que des mesures plus strictes que celles qui sont aujourd'hui en place deviendront nécessaires", a expliqué Daniel Levy-Bruhl, responsable de l'unité infections respiratoires de SpF vendredi.

mais cette mesure a été décidée pour le territoire de Mayotte, pour au moins trois semaines. La part des cas suspectés d'être des variants (anglais, sud-africain ou brésilien) s'élevait à 14% de tous les cas détectés en France au 27 janvier, avec un taux proche de 20% en Ile-de-France, selon des résultats encore préliminaires rendus publics jeudi. Au 7-8 janvier, la proportion du variant britannique avait été mesurée à 3,3% des cas positifs.

Le nombre de malades hospitalisés est stabilisé

"Une pénétration beaucoup plus lente" que dans d'autres pays, "probablement par la combinaison d'un certain nombre de mesures qui ont été prises et de freins" en France, a analysé sur RTL le virologue Bruno Lina, chargé de cette cartographie. "Ce qu'il faut, c'est essayer de maintenir cet état le plus longtemps possible", le temps que la vaccination permette de "réduire le risque des formes graves", a-t-il poursuivi.

Après avoir augmenté tout au long du mois de janvier, le nombre de a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi