La bourse ferme dans 3 h 13 min
  • CAC 40

    5 800,24
    +2,26 (+0,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 702,34
    -3,65 (-0,10 %)
     
  • Dow Jones

    31 961,86
    +424,51 (+1,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2232
    +0,0064 (+0,53 %)
     
  • Gold future

    1 788,70
    -9,20 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    42 461,19
    +812,96 (+1,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 038,30
    +43,64 (+4,39 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,44
    +0,22 (+0,35 %)
     
  • DAX

    13 939,90
    -36,10 (-0,26 %)
     
  • FTSE 100

    6 675,38
    +16,41 (+0,25 %)
     
  • Nasdaq

    13 597,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 925,43
    +44,06 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    30 168,27
    +496,57 (+1,67 %)
     
  • HANG SENG

    30 074,17
    +355,93 (+1,20 %)
     
  • GBP/USD

    1,4152
    +0,0011 (+0,08 %)
     

Covid-19: Pour Véran un troisième confinement est encore évitable

·2 min de lecture

Une nouvelle vague de l'épidémie de Covid-19 est à craindre, notamment en raison des effets possibles du variant anglais, mais "peut-être pourrons-nous l'éviter", espère dimanche le ministre de la Santé, Olivier Véran, dans une interview au JDD, notant "une légère décélération" des contaminations.

Lorsque la décision de l'incidence, c'est-à-dire le nombre de nouveaux cas quotidiens, avait peu augmenté depuis quatre jours. C'est encore le cas aujourd'hui", souligne le ministre.

Par ailleurs, "les traces de virus dans les eaux usées, signal indirect, baissent en Île-de-France. Plusieurs semaines après sa généralisation, ça peut signifier que l'effet maximal du couvre-feu se fait sentir", poursuit-il.

Un danger "pas certain"

Enfin, les résultats de la deuxième enquête flash sur les variants, anglais notamment, que le ministre a reçus vendredi,Cela signifie que "le danger auquel nous faisons face est possible, voire probable. Mais il n'est pas certain", explique M. Véran, justifiant la décision de l’exécutif de ne pas imposer à ce stade de troisième confinement. "La légère décélération des contaminations peut nous permettre d'observer, durant quelques jours, ce qu'il va se passer".

"Tout laisse à penser qu'une nouvelle vague pourrait se profiler à cause du variant ; mais peut-être pourra-t-on l'éviter grâce aux mesures que nous avons décidées tôt, et que les Français respectent", poursuit Olivier Véran, pour qui "l'idée, c'est de gagner du temps, de limiter la casse". Mais, ajoute-t-il, "si l'incidence repartait à la hausse, nous n'hésiterions pas. Nous n'avons jamais dit que nous ne reconfinerions pas dans les quinze jours à venir si c'était nécessaire".

"Le conseil scientifique a indiqué que l'urgence était un peu moindre, que nous ne prenions pas de risque à prendre une semaine pour bien observer ce qu'il se passait", a-t-il ajouté. "Le Président a considéré qu'il n'y avait pas d'urgence à confiner et qu'il y avait encore une chance, grâce à la mobilisation collective de pouvoir éviter le confinement. La légère décélération des contaminations peut nous permettre d'observer, durant quelques jours, ce qu'il va se passer." Malgré l'optimisme du gouvernement, 76% des personnes interrogées samedi par Harris Interactive pour LCI estimaient que l'on ne pourra pas [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi