La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 847,18
    +1 658,84 (+5,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Covid-19 : trois discothèques sur quatre pourraient ne pas rouvrir cet été

·1 min de lecture

Malgré les efforts consentis par le Gouvernement, les professionnels du secteur dénoncent "un protocole inapplicable".

Vendredi 9 juillet doit sonner comme la date de réouverture officielle des discothèques après plus d'un an de fermeture. Après de longs atermoiements, le Gouvernement a consenti à la réouverture des établissements, mais sous strictes conditions. Or, celles-ci sont beaucoup trop contraignantes, estiment les professionnels, pour qui le secteur devrait encore très largement souffrir de ces mesures : "75 % des exploitants ne rouvriront pas avant septembre. Ça n'est pas une question de volonté, ce protocole est inapplicable chez nous", tonne Ivan Poupardin, président de l'Association française des exploitants de discothèques et dancings (Afedd), dans le Journal du dimanche.

Car pour bien comprendre ce ras-le-bol des professionnels, il faut rappeler le protocole négocié. Si les fédérations sont parvenues à éviter le port du masque dans les boîtes de nuit, pour y entrer, les critères sont stricts : un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un certificat de vaccination, mais également une jauge de 75 % à l'intérieur avant de passer à 85 % au mois d'août, et 100 % à l'extérieur. Si tout cela est respecté, danser circuler ou boire sans masque sera possible.

>> A lire aussi - Faute de volontaires, les soirées test en discothèque reportées

Trop peu de vaccinés chez les jeunes

Mais selon nos confrères du Figaro, qui s'appuient sur les données du ministère de la Santé, à ce jour, seuls 15 % des 18-24 ans sont vaccinés. Or il s'agit de la cible principale des établissements de nuit. Pour les 17-29 ans, on atteint à peine plus (...)

                            (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Covid-19 : l'appel de médecins pour rendre le vaccin obligatoire "avant septembre"
Frappé par la foudre, un avion Boeing a été "exorcisé"
Relance de l'économie : Bruno Le Maire met aussi la pression sur la vaccination
Covid-19 : risque de nouvelle vague en Europe, selon l'OMS
Covid : faut-il rendre la vaccination obligatoire ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles