La bourse ferme dans 17 min
  • CAC 40

    5 570,93
    -0,36 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 516,91
    +5,01 (+0,14 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1910
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 813,50
    +2,30 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    14 295,77
    -791,80 (-5,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    332,12
    -38,40 (-10,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,05
    -0,66 (-1,44 %)
     
  • DAX

    13 305,16
    +15,36 (+0,12 %)
     
  • FTSE 100

    6 360,45
    -30,64 (-0,48 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 537,31
    +240,45 (+0,91 %)
     
  • HANG SENG

    26 819,45
    +149,70 (+0,56 %)
     
  • GBP/USD

    1,3331
    -0,0051 (-0,38 %)
     

Covid-19 : "La situation est hors de contrôle. Le virus a enfoncé toutes nos lignes" selon le président de l'Union française pour une médecine libre

franceinfo
·1 min de lecture

"La situation est hors de contrôle. Il faut le dire, le virus a enfoncé toutes nos lignes, il est maintenant partout", a affirmé mardi 27 octobre sur franceinfo Jérôme Marty, médecin généraliste et président de l’Union française pour une médecine libre (UFML). Le même jour, le Premier ministre Jean Castex a jugé "indispensables" de "nouvelles mesures" pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. Le taux de patients dans les services de réanimation pourraient très rapidement, d'ici dix jours, atteindre le niveau qui était celui du pic du mois d'avril.

"On est dans une phase d'explosion"

"On est non seulement dans une phase exponentielle, mais pire, on est dans une phase d'explosion", insiste Jérôme Marty. "Il y a un phénomène de cocotte-minute, explique le médecin. "Quand vous avez un certain taux de virus qui circule, tout d'un coup, vous avez une arborescence telle que les contaminations se forment partout. C'est la situation qui s'est passée dans l'Est au mois de mars. On avait dit qu'on craignait qu'il y ait la situation de l'Est dans quatre ou cinq régions. C'est en train de se profiler." Pour ce médecin, "il faut vraiment prendre des mesures très strictes pour faire baisser ce taux afin, ensuite, d'agir et de sortir de cette maladie." Le médecin rappelle qu'il y a (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi