La bourse est fermée

Covid-19 : le secteur du bâtiment prévoit une hécatombe sur le front de l'emploi

latribune.fr
 

En 2020, "le bâtiment devrait chuter de 18% (et) ça serait 120.000 emplois en danger", a affirmé Olivier Salleron, président de la Fédération française du bâtiment (FFB), ce mardi 30 juin lors d'une conférence de presse. La fédération arrive ainsi pour la première fois à évaluer précisément les conséquences de la crise du coronavirus et du confinement entré en vigueur en France le 17 mars jusqu'au 11 mai.

De plus, la FFB constate que les entreprises du bâtiment perdent toujours de l'argent depuis la fin du confinement à cause des coûts des mesures sanitaires. "Aujourd'hui, les entreprises travaillent à perte, elles perdent du pognon", ajoute Olivier Salleron.

Lire aussi : Redémarrage du bâtiment: la méthode gouvernementale à l'épreuve des faits

Des mesures insuffisantes et qui tardent

Contrairement à d'autres secteurs, les chantiers n'ont, eux, pas été officiellement contraints de fermer. Cependant, dans les faits, la mise en place des mesures sanitaires a imposé une fermeture durant plusieurs semaines. Les surcoûts liés aux règles sanitaires restent au cœur des préoccupations du secteur, malgré la reprise quasi complète des chantiers. En effet, selon les chiffres de la FFB du 29 juin, 95 % des chantiers ont désormais retrouvé une activité normale.

Malgré cette reprise, les inquiétudes persistent alors que le gouvernement a pris des mesures présentées comme des aides au secteur, à l'occasion du nouveau budget de crise examiné cette semaine à l'Assemblée. L'Etat a ainsi annulé plusieurs mois de charges pour les petites entreprises ayant subi une chute de leurs revenus, une mesure qui va d'ailleurs au-delà du seul bâtiment. Cependant, cette mesure est insuffisante pour le secteur qui exige une suppression générale des charges cette année.

Autre point de friction : le calendrier. Le gouvernement réserve les futures mesures pour un grand plan de

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


Rénovation des bâtiments : le gouvernement planche sur un plan de relance
Le patron de la fédération du bâtiment laisse éclater sa colère contre Pénicaud
Economie circulaire du bâtiment: 20 millions d'euros débloqués