La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1648
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    51 690,42
    -2 466,52 (-4,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3759
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Covid-19 : on sait enfin pourquoi les diabétiques font davantage de formes graves

·2 min de lecture

Le diabète est un facteur de risque important pour le Covid-19. Ceci serait dû à un défaut de signalisation cellulaire qui entraîne un excès de réponse inflammatoire après l’infection.

Vers un traitement pour les diabétiques atteints du Covid-19 ? Depuis le début de la pandémie on a remarqué que le risque de développer des formes graves était très lié à certains facteurs, tels que l’âge, l’hypertension, l’obésité et le diabète. Ce dernier, par exemple, augmente considérablement le risque de décès suite à l’infection : selon l’étude française , qui s’est intéressée au devenir des patients diabétiques hospitalisés avec le Covid-19, la est de 11,2 % dans les sept jours suite à l’infection et de 20,6 % dans les 28 jours. Mais alors que ce risque accru avait été déjà , les experts ne savaient pas encore comment l’expliquer. Ceci vient de changer grâce à une étude de l’Université de Michigan (États-Unis) publiée le 21 septembre 2021 dans .

Un orage cytokinique hors de contrôle

Un des principaux mécanismes par lequel le Covid entraîne des formes sévères est le fameux , qui cause une hyperinflammation des vaisseaux sanguins et des organes. Cette tempête survient quand l’organisme tente de contrôler le virus, mais n’y parvient pas, entamant une surenchère où les cellules immunitaires libèrent trop de cytokines proinflammatoires, qui au lieu de neutraliser le virus vont causer des dommages dans l’organisme. Cet excès inflammatoire est particulièrement présent chez les diabétiques, entraînant une plus grande mortalité.

En étudiant des cellules humaines de patients diabétiques infectés et des souris diabétiques atteintes par un autre coronavirus (causant une hépatite chez les rongeurs), les chercheurs ont mis en évidence que cette tempête est empirée chez les diabétiques à cause d’une diminution de l’expression d’une enzyme impliquée dans les modifications épigénétiques, la SETDB2. En temps normal, cette enzyme modifie l’histone 3 en y ajoutant trois groupes méthyle (CH3) à la lysine en position 9, ce qui a comme conséquence la répression de l’expression de plusieurs gènes inflammatoires. Chez les diabétiques, la sous-expression de SETDB2 résulte dans une ex[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles