La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 088,99
    +164,85 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1910
    -0,0068 (-0,57 %)
     
  • Gold future

    1 699,50
    -1,20 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    40 311,74
    -1 858,93 (-4,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    959,14
    +15,97 (+1,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,02
    +2,19 (+3,43 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 663,41
    -60,06 (-0,47 %)
     
  • S&P 500

    3 781,36
    +12,89 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,79 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3816
    -0,0078 (-0,56 %)
     

Covid-19 : "On se saisit tardivement du mal-être étudiant", regrette Julien Bayou, secrétaire national d'EELV

franceinfo
·1 min de lecture

"On se saisit tardivement du mal-être étudiant. Cela fait un an que la crise a démarré, on a fait beaucoup pour les entreprises, avec des fonds perdus qui se chiffrent en milliards", regrette le secrétaire national d'EELV Julien Bayou, vendredi 22 janvier sur franceinfo, appelant à faire bénéficier du Revenu de solidarité active (RSA) tous les jeunes de 18 à 25 ans.

>> "Il a craqué devant nous sur Zoom" : les professeurs d'université démunis face à la souffrance de leurs étudiants

Mais "j'ai peur de paraître procureur", ironise Julien Bayou, faisant référence à la "nation de 66 millions de procureurs" décrite par Emmanuel Macron jeudi à Saclay. Le président de la République a notamment annoncé que l'ensemble des étudiants pourront avoir accès à deux repas par jour pour le prix d'un euro le repas dans les restos U.

Il faut "soutenir les plus précaires"

"On a continué de réduire l'aide personnalisée au logement", dénonce Julien Bayou faisant référence à la perte de cinq euros du montant de l'APL, au début du mandat d'Emmanuel Macron. Pour lui, l'accès au RSA, soit 564 euros par mois, aux moins de 25 ans doit être une priorité. "Je ne comprends pas pourquoi" le gouvernement s'y refuse, s'interroge le conseiller régional d'Île-de-France, ciblant le parcours (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi