La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 696,32
    -237,97 (-1,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Covid-19 : une reprise "quasi certaine" de l'épidémie est à craindre à l'automne

La présidente du nouveau comité scientifique, Brigitte Autran, a tenu à alerter, mardi 16 août, sur la grande probabilité d'une reprise épidémique à la rentrée.

Un Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires a remplacé le Conseil scientifique, qui avait été mis en place au début de la crise sanitaire. À sa tête depuis ce mercredi 17 août : Brigitte Autran, professeure d’immunologie. Dans une interview accordée au Parisien, la présidente de ce nouveau comité a tenu à mettre en garde sur une "quasi certaine" reprise de l'épidémie de Covid-19, à l'automne. "Le scénario le plus probable est celui d’un pic épidémique à la rentrée. Sera-t-il dû à un nouveau variant ou au retour du froid ? Nous ne sommes pas devins, mais il est quasi certain qu’il y aura une vague à l’automne", prévient-elle.

Néanmoins, pas d'affolement dans l'air, Brigitte Autran martèle qu'il va désormais falloir "vivre avec". "Cela ne veut pas dire accepter les morts ou la gravité de la maladie. Au contraire", nuance la scientifique, pour qui il reste "des leviers à activer" pour lutter contre le virus. Le premier d'entre eux : le vaccin. "Malheureusement encore trop de personnes non vaccinées ou non revaccinées", déplore-t-elle dans les colonnes du Parisien.

Outre le vaccin, Brigitte Autran rappelle que la France dispose désormais de traitements qui ont prouvé leur efficacité contre les formes graves du Covid-19. "Des traitements efficaces pour éviter les formes graves comme le Paxlovid sont trop peu connus, trop peu proposés aux patients fragiles. C’est trop dommage. Le Comité va agir et conseiller le gouvernement en ce sens, pour élargir l’accès aux médicaments (...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Covid-19 en Chine : 80 000 touristes confinés sur l'île tropicale de Hainan

La favorite à la succession de Boris Johnson affirme que les Britanniques doivent "bosser plus"
En Angleterre, une ville veut inciter ses habitants à devenir végétaliens
Un automobiliste flashé à 240 km/h au volant... d'une petite citadine
Cet été, méfiez-vous de l'arnaque aux virements
Opiacés : saisie géante de Fentanyl à Dax