La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 715,83
    +693,79 (+2,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 380,15
    +126,10 (+0,83 %)
     
  • Nikkei 225

    27 753,37
    -182,25 (-0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1302
    -0,0020 (-0,18 %)
     
  • HANG SENG

    23 788,93
    +130,01 (+0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    50 160,04
    -1 152,50 (-2,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 439,81
    +0,93 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 586,98
    +73,94 (+1,64 %)
     

Covid, retraites, chômage et nucléaire : les points à retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron

·2 min de lecture

Le président de la République, qui a réuni ce mardi un Conseil de défense sanitaire, s'est adressé aux Français pour la neuvième fois depuis le début de la crise du Covid-19. Voici ce qu'il faut retenir de cette allocution.

Pour la neuvième fois depuis le début de la crise du Covid-19, Emmanuel Macron dans une allocution télévisée afin d'évoquer la crise sanitaire, la situation économique du pays et les réformes à quelques mois de la fin de son quinquennat. Le chef de l'Etat a réuni ce matin un Conseil de défense sanitaire. Au menu des discussions, la troisième dose vaccinale. Alors que le nombre de cas quotidien remonte et que des études montrent une baisse de l'efficacité vaccinale au bout de quelques mois, l'exécutif compte sur une dose de rappel pour éviter une nouvelle vague. Politiquement, cette allocution devait permettre au chef de l'Etat de reprendre l'initiative à cinq mois du premier tour de la présidentielle. Ce pourquoi Emmanuel Macron était aussi très attendu sur les réformes. Challenges fait le point sur les annonces du chef de l'Etat.

La troisième dose nécessaire pour maintenir la validité du pass sanitaire pour les plus de 65 ans

Sur le plan sanitaire, le chef de l'Etat a rappelé que "nous n'en avons pas terminé avec la pandémie". "L'OMS, le dit, la cinquième vague a commencé en Europe. Tout cela doit nous pousser à agir". Son premier message s'est adressé aux 6 millions de personnes éligibles à la vaccination et qui ne sont pas vaccinées. Il a surtout invité les Français de plus de 65 ans à recevoir une troisième dose. "Une campagne (de rappel) a été lancée depuis la fin de l'été pour tous les plus de 65 ans et les plus fragiles, il nous faut aujourd'hui l'accélérer". A partir du 15 décembre, il faudra ainsi justifier d'un rappel pour pouvoir prolonger la validité du passe sanitaire, pour cette population a-t-il précisé.

Il n'a pas spécifié si cette contrainte ne concernerait que les plus de 65 ans, ou également les personnes à risque, comme les obèses et les diabétiques. Mais le ministre de la Santé a précisé, après l'allocution du président, que les personnes souffrant de comorbidités n'étaient pas concernées par cette contrainte. Ces personnes restent en revanc[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles