Publicité
Marchés français ouverture 6 h 30 min
  • Dow Jones

    39 411,21
    +260,88 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    17 496,82
    -192,54 (-1,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 911,63
    +106,98 (+0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0737
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    18 027,71
    -0,81 (-0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 230,08
    -2 544,31 (-4,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 254,00
    -55,72 (-4,25 %)
     
  • S&P 500

    5 447,87
    -16,75 (-0,31 %)
     

Covid-19 : Quels variants circulent actuellement en France ?

whyframeshot / Adobe Stock

Après les écoliers, le covid-19 fait lui aussi sa rentrée et emporte avec lui plusieurs variants. Deux se distinguent cependant. “EG.5.1 (Eris) prend le dessus”, estime Xavier Lescure, infectiologue à l’Hôpital Bichat à Paris. Mais il n’est pas seul. “La souche d’Omicron, BA.2.86 (Pirola) commence à émerger et pose plusieurs questions sur sa variabilité génétique”, détaille le médecin parisien. D’autant que ces souches d’Omicron peuvent entraîner des symptômes surprenants, comme des engelures au niveau des orteils chez certains patients.

La forte variabilité de la souche Pirola, c’est-à-dire la différence du variant avec les autres qui ressemble au gap entre le variant delta et l’omicron il y a deux ans, est suivie par les médecins avec attention. Si ce dernier ne semble pas avoir explosé, avoir une idée précise de la circulation du désormais célèbre virus et de ces variants reste difficile à évaluer avec précision.

En effet, avec l'arrêt du calcul du taux d’incidence les données sont moins précises. Toutefois, les professionnels de la santé arrivent à suivre l'évolution de la maladie grâce au réseau Oscour, qui suit les admissions aux urgences et le recensement des tests. Pour aller plus loin, les professionnelles comparent ce qui se passe dans le dispositif Oscour et les taux d’incidence passés. Ainsi, ils peuvent observer la “période ascensionnelle” en cours, malgré le fait que “les gens se testent de moins en moins”, déplore Xavier Lescure.

Il faut donc rester vigilant face (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite