La bourse ferme dans 3 h 40 min
  • CAC 40

    6 257,61
    +23,47 (+0,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 013,92
    +20,49 (+0,51 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1993
    +0,0017 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    1 777,80
    +11,00 (+0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    50 700,56
    -1 809,29 (-3,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 351,77
    -29,18 (-2,11 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,40
    -0,06 (-0,09 %)
     
  • DAX

    15 408,03
    +152,70 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,70
    +36,20 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3799
    +0,0015 (+0,11 %)
     

Covid-19: une quarantaine de députés réclament la réouverture des restaurants le midi dès fin mars

Cyrielle Cabot
·1 min de lecture
Un restaurant fermé pour cause de confinement, dans une rue de Paris le 23 novembre 2020 - Thomas COEX © 2019 AFP
Un restaurant fermé pour cause de confinement, dans une rue de Paris le 23 novembre 2020 - Thomas COEX © 2019 AFP

Portés par Richard Ramos, député MoDem du Loiret, une quarantaine de députés appelle le Premier ministre à rouvrir les restaurants "qui en font la demande", le midi, à partir de fin mars, dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche.

"Alors que certains salariés peuvent déjeuner dans leurs restaurants d'entreprise, d'autres sont contraints de se restaurer dehors ou dans leurs bureaux: ces lieux ne sont pas adaptés et ne permettent pas à chaque salarié de prendre une pause convenable, d'avoir une coupure raisonnable dans leur journée de travail", plaident les parlementaires.

"Il s'agit de réparer une injustice", abonde sur notre antenne Richard Ramos. "Quand vous êtes un salarié dans une entreprise avec un restaurant d'entreprise, c'est ouvert avec des conditions sanitaires particulières. Mais si vous travaillez chez un petit employeur, vous êtes condamné à travailler tout en mangeant! Pourtant on a besoin de cette pause psychologique."

"Protection sanitaire et relance économique"

Le second argument avancé par les 42 députés signataires est qu'une telle mesure permettrait "de ne pas aggraver la pénurie de main d'oeuvre" dans la restauration.

"Ceux qui travaillaient dans ces établissements sont à présent en intérim dans d'autres secteurs. Beaucoup d'entre eux ne souhaitent pas retourner travailler dans la restauration. Il faut donc rapidement rouvrir ces lieux, même de façon partielle, pour ne pas perdre ceux qui auraient encore l'envie de travailler dans les restaurants", affirment les signataires.

Les bars, cafés et restaurants ont de nouveau été contraints à la fermeture le 30 octobre dernier. Alors que le gouvernement envisage de nouvelles restrictions dans 20 départements qui craignent une explosion du nombre de cas de Covid-19, aucune date de réouverture des bars et restaurants n'a été évoquée.

Article original publié sur BFMTV.com