La bourse ferme dans 1 h 35 min
  • CAC 40

    7 196,27
    +80,03 (+1,12 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 210,47
    +48,91 (+1,18 %)
     
  • Dow Jones

    33 752,26
    +85,92 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0583
    +0,0016 (+0,15 %)
     
  • Gold future

    1 890,00
    +11,40 (+0,61 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 419,74
    +368,35 (+1,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    579,72
    +0,96 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,58
    -0,13 (-0,14 %)
     
  • DAX

    15 504,51
    +181,01 (+1,18 %)
     
  • FTSE 100

    7 646,26
    +44,41 (+0,58 %)
     
  • Nasdaq

    13 355,85
    +154,57 (+1,17 %)
     
  • S&P 500

    4 326,39
    +26,69 (+0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    31 857,62
    -14,90 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 809,66
    +436,63 (+2,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,2219
    +0,0013 (+0,11 %)
     

Covid-19 : "la priorité est de préparer la campagne de vaccination"

AFP/Archives - Loic VENANCE

Pour la campagne de vaccination, trois vaccins seront disponibles et "proposés aux populations à risque", a expliqué Brigitte Autran, la présidente du Comité de veille et d'anticipation des risques sanitaires (Covars).

Face au regain de l'épidémie de Covid-19, "la priorité est de comprendre le nouveau variant et de préparer la campagne de vaccination", a jugé la présidente du Comité de veille et d'anticipation des risques sanitaires (Covars) Brigitte Autran dans une interview à Libération le 23 août 2023.

Un nouveau variant surveillé attentivement par l'OMS

Un nouveau variant, BA.2.86, membre de la famille Omicron, est surveillé attentivement par l'OMS en raison d'un "plus grand nombre de mutations" le rendant "susceptible d'évoluer de façon plus importante et de se répandre plus facilement", a-t-elle rappelé. "Il a été détecté au Danemark, en Israël et aux Etats-Unis, mais il n'est pas encore présent en France", a ajouté la présidente du Covars.

Quant au variant EG.5.1, surnommé Eris par certains scientifiques et découlant de la branche XBB.1.5, "on n'exclut pas qu'il devienne majoritaire" mais "nous n'avons pas de signes d'une gravité particulière", a-t-elle déclaré. "Et les premières données scientifiques suggèrent qu'il est sensible aux nouveaux vaccins qui seront disponibles au début de l'automne", a noté Brigitte Autran.

Lire aussiCovid-19 : que sait-on du variant Eris, qui fait repartir l'épidémie en France ?

Port du masque : "pour l'instant on n'en est pas là"

Pour la campagne de vaccination, trois vaccins seront disponibles et "proposés aux populations à risque" : "deux vaccins à ARN messager mis au point pendant le printemps par les laboratoires Pfizer et Moderna ainsi qu'un vaccin aux particules recombinantes, développé par Novavax en suivant les préconisations de l'OMS". Pour "mieux affronter la période hivernale", l'OMS a préconisé en juin la mise au point de vaccins ciblant le variant alors le plus répandu, XBB.1.5.

Interrogée sur un retour du port du masque obligatoire, Brigitte Autran a estimé qu'"il sera envisagé si on repassait dans une phase épidémique intensive, mais pour l'instant on n'en est pas là". Quant au système de surveillance du Covid, allégé et actuel[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi