La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 048,17
    -152,50 (-0,45 %)
     
  • Nasdaq

    13 890,23
    -162,12 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2041
    +0,0061 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    46 229,61
    -33,19 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 259,39
    -39,57 (-3,05 %)
     
  • S&P 500

    4 157,73
    -27,74 (-0,66 %)
     

Covid-19 : le président italien vacciné sans passe-droit

·2 min de lecture

Le président italien, Sergio Mattarella, a été vacciné ce mardi. Agé de 79 ans, il était éligible au vaccin en Italie, indépendamment de sa fonction.

Le président de la République italienne Sergio Mattarella, âgé de 79 ans, a été vacciné mardi dans un hôpital public de Rome en se conformant scrupuleusement aux priorités édictées par le gouvernement pour la campagne de vaccination dans la péninsule.

Une photo montre le président assis dans une vaste salle d'attente, en compagnie d'autres personnes de son âge, toutes distanciées, et de médecins. "Etant donné que la vaccination des personnes nées en 1941 ou avant est en cours à Rome, le président Mattarella s'est fait vacciner ce matin contre le Covid à l'institut Spallanzani", a indiqué la présidence de la République dans un bref communiqué. Selon son porte-parole, le chef de l'Etat a reçu une dose du vaccin de Moderna.

5,6 d'Italiens ont reçu au moins une dose de vaccin

Sergio Mattarella tente de donner l'exemple de cette manière, alors que certains responsables politiques locaux n'ont pas hésité à sauter la file d'attente pour se faire vacciner avant les autres, sans respecter l'ordre établi. Il y a deux jours, le maire de Corleone, en Sicile, a annoncé sa démission après s'être fait vacciner contre le Covid-19 sans être prioritaire. D'autres responsables locaux, comme par exemple le président de la région Campanie (région de Naples) Vincenzo De Luca, ont fait de même, sans toutefois démissionner.

Selon le plan de vaccination du gouvernement, la priorité est donnée aux personnes âgées dans les maisons de retraite et aux divers personnels soignants, suivent ensuite les autres personnes de plus de 80 ans, puis les forces de l'ordre et les enseignants. Selon des chiffres mis à jour mardi, près de 5,6 millions de doses ont été administrées en Italie, mais moins de 1,7 million de personnes, sur une population de 60 millions, ont reçu les deux doses.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi