La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 526,04
    -1 410,01 (-4,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Covid-19 : pourquoi un variant français pourrait voir le jour selon une épidémiologiste

·1 min de lecture

En Inde, plus de 386.555 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés le 19 avril 2021. Un record depuis le début de l’épidémie de la Covid-19 en 2020. Ce qui inquiète dans cette nouvelle augmentation du nombre de cas de contaminations au coronavirus, c'est l'apparition d'un nouveau variant baptisé "B.1.617" et surnommé le "variant indien". Détecté pour la première fois le 5 octobre 2020 dans l’État du Maharashtra, il aurait été à l'origine de 61 % des contaminations à la Covid-19 entre janvier et mars 2021, selon des données de l'Institut national de virologie (NIV) de Pune (Inde) relayées par l'Indian Express en avril 2021. Ce variant a été détecté en Italie, en Belgique, en Suisse, mais aussi en France où des cas ont été testés dans le Lot-et-Garonne, la Gironde et les Bouches-du-Rhône, a confirmé le ministère de la Santé dans un communiqué, publié le 30 avril 2021.

Ce n'est pas le premier variant associé à un pays étranger, identifié par l'OMS. En effet, il y a aussi eu des cas de variants brésiliens, britanniques, sud-africains. Si ces dénominations sont attachées pour l'heure à des pays étrangers, la France pourrait elle aussi entrer dans la triste liste des pays dans lesquels sont nés des variants. Invitée de Yann Barthès dans l'émission Quotidien, Dominique Costagliola, épidémiologiste à l'INSERM, a confié qu'un variant français pourrait voir le jour si le taux de contaminations repartait à la hausse, mardi 11 mai 2021. "Les variants n'ont pas besoin de venir de l'étranger. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite