La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 730,48
    +239,79 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    15 448,12
    +212,28 (+1,39 %)
     
  • Nikkei 225

    28 820,09
    -278,15 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,1686
    +0,0080 (+0,69 %)
     
  • HANG SENG

    25 555,73
    -73,01 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    52 081,08
    +1 335,85 (+2,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 491,73
    +72,36 (+5,10 %)
     
  • S&P 500

    4 596,42
    +44,74 (+0,98 %)
     

Covid-19 : "Il parait difficile d'échapper à une cinquième vague"

·2 min de lecture

L'épidémie de Covid-19 semble en baisse en France mais Benjamin Davido, médecin infectiologue, appelle les Français à la prudence et à maintenir les gestes barrière. Sur Europe 1, il se dit opposé à une levée du pass sanitaire alors que débute le dixième samedi consécutif de manifestations anti-pass.

Il ne faut pas relâcher nos efforts. C'est le message de Benjamin Davido, médecin infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches, dans les Hauts-de-Seine, alors que la quatrième vague de Covid-19 semble en baisse partout en France. Dans l'émission Europe Midi week-end, le médecin prévient d'une possible cinquième vague de l'épidémie à venir à l'automne et se dit opposé à une levée des restrictions et du pass sanitaire, comme l'envisage le président Emmanuel Macron.

>> Retrouvez Europe Midi week-end en podcast ou en replay ici

Alors que débute un dixième samedi consécutif de manifestations anti-pass en France, le médecin Benjamin Davido met en garde contre le relâchement des gestes barrière. Certes, les chiffres sont plutôt bons depuis la rentrée. Au total, 32 départements sont sous le seuil des 50 cas pour 100.000 habitants, selon Santé publique France. Mais l'épidémie est loin d'avoir dit son dernier mot.

"Il faut des chiffres de vaccination plus importants"

"La quatrième vague semble se terminer et c'est une bonne chose", reconnaît Benjamin Davido, avant de poursuivre : "Il faut être lucide. On arrive sur la saison automnale et l'hiver, donc il y aura une cinquième vague. Ça paraît difficile d'y échapper". Le médecin infectiologue met en avant la vaccination comme moyen de lutter efficacement. "Je rappelle que 64% de la population est entièrement vaccinée. Pour avoir l'immunité collective, il faut des chiffres beaucoup plus importants, de l'ordre de 80%", ...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles