La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1916
    -0,0063 (-0,52 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    42 385,50
    +1 640,18 (+4,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,61 (-0,96 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,51 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3834
    -0,0060 (-0,43 %)
     

Covid-19 : la pénurie de vaccins est une réalité dans certaines régions

Atelier des modules
·1 min de lecture

Critiqué pour le lancement de la campagne de vaccination, le gouvernement est désormais accusé de ne pas bien gérer les stocks et les flux. Dans certaines régions, la demande dépasse largement l'offre. Les centres de vaccination sont opérationnels mais à Montargis (Loiret), par exemple, les vaccins manquent à l'appel. La moitié des doses prévues cette semaine ont été reçues. Avec, à la clé, autant de rendez-vous à décaler.

"J'ai l'impression qu'au lieu d'accélerer, la vaccination va aller assez lentement", constate Jean-Pierre Door, cardiologue et député (LR) du Loiret. On va aller lentement, vu qu'on a une réduction de doses dès le départ".

J'oserais presque dire qu'on est à la vitesse d'une 2 CV alors qu'on devrait aller à la vitesse d'une grosse berline allemande !

J-P Door, député LR

Même situation à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), où l'on avait prévu de vacciner 1500 personnes par semaine. Ce sera finalement 420. "À ce stade, je suis plutôt inquiet car on a eu 20 000 appels en 36 heures" explique Jean-Christophe Fromantin, le maire (DVD) de la ville. "Le Premier ministre a annoncé que les cas de comorbidités et les pathologies critiques vont venir s'ajouter et, malgré tout, je ne suis qu'à 420 doses pour la semaine prochaine, et je n'ai pas de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi