La bourse ferme dans 3 h 6 min
  • CAC 40

    6 310,36
    +25,12 (+0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 681,18
    +24,15 (+0,66 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,80 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0655
    +0,0093 (+0,88 %)
     
  • Gold future

    1 861,40
    +19,30 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    28 633,96
    +220,24 (+0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    684,92
    +11,55 (+1,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,37
    +1,09 (+0,99 %)
     
  • DAX

    14 109,36
    +127,45 (+0,91 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,45
    +86,47 (+1,17 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 001,52
    +262,49 (+0,98 %)
     
  • HANG SENG

    20 470,06
    -247,18 (-1,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,2576
    +0,0080 (+0,64 %)
     

Covid-19: avec Omicron, l'OMS entrevoit la fin de la pandémie

·2 min de lecture

L'OMS table alors sur "une période de calme avant peut-être le retour du Covid-19 vers la fin de l'année, mais pas nécessairement le retour de la pandémie".

Une sortie de la pandémie de Covid-19 pourrait se profiler en Europe, deux ans après l'apparition de cette maladie sur le vieux continent où pourrait avoir contaminé 60% de la population d'ici à mars, a estimé dimanche l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

"Il est plausible que la région se rapproche d'une fin de la ", a dit le directeur de l'OMS Europe Hans Kluge à l'AFP, appelant toutefois à la prudence du fait de la versatilité du virus.

"Une fois que la vague Omicron sera calmée, il y aura pendant quelques semaines et quelques mois une immunité globale, soit grâce au vaccin, soit parce que les gens seront immunisés en raison de l'infection, et aussi une baisse en raison de la saisonnalité", a-t-il estimé.

L'OMS table alors sur "une période de calme avant peut-être le retour du vers la fin de l'année, mais pas nécessairement le retour de la pandémie".

En Afrique du Sud, où ce variant a été séquencé en premier, on observe une tendance à la baisse du nombre des nouveaux cas ces quatre dernières semaines.

Avec un même optimisme prudent, le conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire Anthony Fauci a jugé dimanche qu'un "revirement" de la situation pouvait être attendu aux Etats-Unis.

Pas d'"ère endémique"

Pas question pour autant de parler dans l'immédiat d'"une ère endémique", ce qui permettrait de traiter le virus au même titre qu'une grippe saisonnière, a prévenu le responsable onusien.

"Endémique signifie (...) que l'on peut prévoir ce qui va se passer, ce virus a surpris plus d'une fois. Nous devons donc être très prudents", d'autant plus qu'Omicron a jusqu'à présent été dominant dans les pays disposant d'une forte couverture vaccinale, a insisté M. Kluge.

Outre la persistance de Delta, d'autres variants pourraient en outre émerger.

"On va beaucoup mieux résister, y compris aux nouveaux variants, a assuré dimanche sur la chaîne de télévision française LCI Thierry Breton, le commissaire européen au marché intérieur.

"Nous serons prêts à adapter [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles