La bourse ferme dans 5 h 6 min
  • CAC 40

    6 657,90
    -54,58 (-0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 935,31
    -27,10 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0493
    +0,0088 (+0,85 %)
     
  • Gold future

    1 761,00
    +7,00 (+0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    15 463,05
    -432,11 (-2,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    380,20
    -2,45 (-0,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,18
    -2,10 (-2,75 %)
     
  • DAX

    14 420,50
    -120,88 (-0,83 %)
     
  • FTSE 100

    7 459,34
    -27,33 (-0,37 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2101
    +0,0011 (+0,09 %)
     

Covid-19 : les nouveaux vaccins commenceront à être administrés début octobre

PIXABAY

La campagne de rappel anti-Covid avec les nouveaux vaccins adaptés à Omicron démarrera le 3 octobre, une fois que la France en aura reçu les premières doses, a annoncé mardi le ministre de la Santé. Pour les Français auxquels une nouvelle dose est recommandée, "nous allons vers une campagne de vaccination à partir du 3 octobre, où nous aurons à disposition les nouveaux vaccins", a déclaré François Braun sur franceinfo.

Pour cette campagne de rappel, la Haute Autorité de santé (HAS) a recommandé d'utiliser l'un des trois vaccins adaptés aux sous-variants d'Omicron (deux de Pfizer/BioNTech, un de Moderna), récemment approuvés par l'Agence européenne du médicament, et de la coupler avec celle contre la grippe, qui débutera le 18 octobre. L'un de ces vaccins, développé par Moderna, est adapté à BA.1. Les premiers flacons commandés devraient être livrés entre le 29 septembre et le 4 octobre, selon un message envoyé récemment par le ministère aux professionnels de santé, évoquant seulement 576.000 doses disponibles au démarrage.

Le nouveau rappel anti-Covid, "ce n'est pas pour toute la population: la Haute autorité de santé a été claire et continue de dire de vacciner les populations cibles", a rappelé le ministre. Mais, a-t-il précisé, "si vous souhaitez vous faire vacciner, vous pouvez vous faire vacciner". La dose supplémentaire de vaccin est recommandée aux personnes à risque de forme grave de la maladie (60 ans et plus, immunodéprimés et leur entourage, femmes enceintes, enfants (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rafale : Dassault va livrer 42 appareils à la France
Covid-19 : une école rend le masque obligatoire à nouveau, le directeur se fait harceler
iPhone : la mise à jour iOS 16 ferait chuter l’autonomie de la batterie
Ce système protège les avions de ligne contre les missiles
Inflation : un responsable de la BCE suggère de taxer les riches et les superprofits