La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1355
    +0,0037 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    32 170,74
    -4 068,00 (-11,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0055 (-0,40 %)
     

Covid-19 : le nouveau protocole sanitaire inquiète certains secteurs de l'économie

·1 min de lecture

C'est le grand retour du masque dans tous les lieux fermés, pour contrer la cinquième vague de coronavirus en France. Jusqu'à présent, lorsque vous alliez au cinéma, il était conseillé de le porter. À partir d'aujourd'hui, c'est à nouveau obligatoire. Une mauvaise nouvelle pour les exploitants de salles de cinéma : "On craint une nouvelle baisse de la fréquentation", confiait l'un d'eux au service économie d'Europe 1.

 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

 

 

Les boîtes de nuit inquiètes

Cette inquiétude est partagée par les exploitants de boîte de nuit où le masque est également obligatoire. "C'est pour nous une catastrophe" déclare Christian Jouy, délégué général du syndicat national des discothèques. Pour lui, le retour du masque est une aberration. "Aujourd'hui, je ne comprends pas l'attitude du gouvernement : imposer le port du masque sur une piste de danse, ça n'a pas de sens", s'énerve-t-il. "On est dans une situation qui est complètement ubuesque. Pourquoi avoir discuté aussi longtemps avec le ministère de la Santé avant la réouverture des discothèques pour en arriver là aujourd'hui ? Franchement, c'est incompréhensible."

Autre secteur concerné par l'obligation de porter le masque : les marchés de Noël, même s'ils se tiennent en extérieur. Mais pas de crainte de baisse de fréquentation pour le moment du côté des exposants. Le pass sanitaire pourrait également être demandé. Enfin, sur certains marchés, comme à Strasbourg, des médiateurs déam...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles