La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    41 097,75
    -89,41 (-0,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Covid-19 : "Le nombre de cas détectés baisse", constate avec prudence le fondateur du site CovidTracker

franceinfo
·1 min de lecture

"Depuis cinq jours, nous amorçons une décroissance de l'épidémie" de Covid-19 en France, a déclaré Olivier Véran, le ministre de la Santé, dans une interview au Télégramme. "Le nombre de cas détectés baisse" a constaté de son côté Guillaume Rozier, ingénieur et fondateur du site CovidTracker, mardi 20 avril sur franceinfo. "Maintenant, c'est très difficile d'analyser cette baisse", reconnaît-il.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

franceinfo : Le nombre de contaminations est-il en baisse ?

Guillaume Rozier : En tout cas, le nombre de cas détectés baisse, ce qui ne veut pas forcément dire que le nombre de contaminations réelles baisse. On détectait fin mars pratiquement 40 000 cas par jour. En ce moment, on détecte plutôt environ 33 000 cas par jour. Donc, on a observé une baisse entre les deux. Maintenant, c'est très difficile d'analyser cette baisse pour plusieurs raisons. La première raison, c'est qu'on a eu un jour férié le lundi 5 avril entre les deux, et donc un certain nombre de personnes ne se sont pas fait tester alors qu'elles se seraient peut-être fait tester sinon, donc on n'a pas détecté un certain nombre de cas. Et puis, la deuxième raison, c'est qu'on a observé depuis fin mars une baisse de dépistage. Donc, les gens se font moins tester. C'est très difficile de savoir si cette baisse du nombre de cas détectés est directement liée ou pas à une baisse de l'activité épidémique.

Y'a-t-il quand même des indices de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi