Marchés français ouverture 2 h 58 min
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,96 (-1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,29 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 102,02
    -209,28 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    0,9807
    +0,0012 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    17 808,94
    -203,21 (-1,13 %)
     
  • BTC-EUR

    20 395,98
    -517,39 (-2,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    454,91
    -8,22 (-1,77 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     

Covid-19 : Moderna porte plainte contre Pfizer pour violation du brevet sur l'ARN messager

Concurrents sur le marché des vaccins contre la Covid-19, Moderna et Pfizer vont s'affronter sur le terrain judiciaire. Dans un communiqué diffusé ce vendredi 26 août, Moderna annonce avoir porté plainte contre Pfizer pour violation du brevet sur l'ARN messager. "Moderna est convaincue que le vaccin Comirnaty de Pfizer et BioNTech contre le Covid-19 contrevient à des brevets déposés par Moderna entre 2010 et 2016 et couvrant la technologie fondamentale de l'ARN messager de Moderna", indique l'entreprise de biotechnologies dirigée par le français Stéphane Bancel.

Pour rappel, l'ARN messager a contribué au développement des deux premiers vaccins contre la Covid-19 par Pfizer et Moderna qui ont successivement été autorisés par l'Agence européenne des médicaments entre la fin décembre 2020 et début janvier 2021. "Nous déposons ces poursuites pour protéger la plate-forme technologique innovante d'ARNm que nous avons lancée, investi des milliards de dollars dans la création et brevetée au cours de la décennie précédant la pandémie de COVID-19", a déclaré le PDG de Moderna, Stéphane Bancel.

L'entreprise de biotechnologies indique avoir commencé à développer l'ARN messager en 2010 et que des travaux ont été brevetés sur les coronavirus en 2015 et 2016, soit bien avant le début de la crise sanitaire liée au Sars-CoV-2. Si l'ARN messager a permis la mise au point du Spikevax, le vaccin contre la Covid-19 développé par Moderna, la firme pharmaceutique souligne qu'elle utilise cette plateforme (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La lutte contre l'inflation "va faire souffrir les ménages et entreprises", prévient le patron de la Fed
Deux faux médecins ont pu exercer pendant plusieurs semaines sur Doctolib
La famille Mulliez perd un nouveau bras de fer contre le fisc
CAC 40 : légère hausse attendue, le discours du patron de la Fed en ligne de mire
Voici les premières mesures de Doctolib pour sécuriser sa plateforme de prise de rendez-vous