La bourse ferme dans 1 h 9 min
  • CAC 40

    5 796,19
    -13,54 (-0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 695,49
    -12,23 (-0,33 %)
     
  • Dow Jones

    31 362,21
    -29,31 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,2058
    -0,0029 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 709,90
    -23,70 (-1,37 %)
     
  • BTC-EUR

    42 043,35
    +742,18 (+1,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 013,43
    +25,34 (+2,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,90
    +1,15 (+1,92 %)
     
  • DAX

    14 011,15
    -28,65 (-0,20 %)
     
  • FTSE 100

    6 628,12
    +14,37 (+0,22 %)
     
  • Nasdaq

    13 157,73
    -201,06 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 841,02
    -29,27 (-0,76 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,3924
    -0,0032 (-0,23 %)
     

Covid-19 : un million de personnes seront vaccinées d'ici fin janvier, promet Véran

·1 min de lecture

Le ministre de la Santé Olivier Véran a assuré lundi que le cap du million de Français vaccinés contre le Covid-19 serait "largement atteint d'ici la fin du mois", en marge d'une visite au CHU de Grenoble au premier jour de la vaccination ouverte aux plus de 75 ans et à ceux présentant des pathologies à "haut risque". "Tout le monde ne peut pas être vacciné en un jour ou une semaine, non pas parce que la logistique ne suivrait pas, mais parce que l'enjeu c'est d'avoir suffisamment de doses pour vacciner tous les Français", a-t-il toutefois prévenu

>> LIRE AUSSI - À Nancy, plus que quelques heures avant la vaccination des plus de 75 ans hors Ehpad

Une stratégie "en flux tendu"

La vaccination était jusqu'ici réservée à certains publics prioritaires dont les résidents d'Ehpad ou les soignants. "A chaque fois que des doses arrivent, on les met immédiatement à disposition, on ouvre des créneaux de rendez-vous pour les Français. Nous sommes en flux tendu, c'est notre stratégie, c'est la stratégie de tous les pays qui vaccinent", a assuré M. Véran, après cette courte visite organisée à l'occasion de l'ouverture des vaccinations à toutes les personnes âgées de plus de 75 ans et à celles présentant des pathologies à "haut risque" (insuffisances rénales chroniques, cancer sous traitement...).

>> LIRE AUSSI - "On va venir te chercher !" : des médecins chargés de la vaccination victimes de menaces

Pas de concurrence entre régions

En réponse à certains élus qui jugent insuffisa...


Lire la suite sur Europe1