La bourse ferme dans 1 h 28 min
  • CAC 40

    6 585,14
    -26,36 (-0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 103,73
    -19,40 (-0,47 %)
     
  • Dow Jones

    33 912,69
    -32,89 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0027 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 794,30
    +16,90 (+0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    28 498,05
    +3 730,64 (+15,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    820,47
    +10,28 (+1,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,15
    +1,30 (+1,78 %)
     
  • DAX

    15 556,06
    -80,27 (-0,51 %)
     
  • FTSE 100

    7 119,14
    +29,13 (+0,41 %)
     
  • Nasdaq

    14 305,64
    +52,37 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    4 251,17
    +4,73 (+0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 874,89
    -9,24 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 817,07
    +507,31 (+1,79 %)
     
  • GBP/USD

    1,3997
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Covid-19 : des milliers de doses d'AstraZeneca bloquées dans un hôpital

·1 min de lecture

“C'est une aberration de plus de l'administration française.” Interrogé par France Bleu Touraine, un médecin généraliste désespère. Comme lui, plusieurs médecins souhaiteraient récupérer quelques-unes des 6.000 doses de vaccin anti-Covid-19 AstraZeneca stockées depuis des semaines au CHU de Tours, en Indre-et-Loire. Sauf qu’elles seraient pour l’instant bloquées en raison d’un imbroglio administratif. Ces doses auraient été commandées en février dernier par l'Agence régionale de santé : elles étaient destinées au personnel soignant du CHU de Tours, prioritaire à la la vaccination.

Sauf que la défiance grandissante concernant ce vaccin aurait concerné certains médecins, infirmiers ou personnels para-médicaux, qui auraient refusé l’AstraZenecca, interdit aux moins de 55 ans. Au total, près de 6.000 doses seraient depuis stockées dans les frigos de l’établissement hospitalier. Des médecins généralistes, intéressés à l’idée de les récupérer, se seraient vu opposer une fin de non-recevoir à ce sujet, en raison d’un embargo sur ces doses de vaccin, réservés aux soignants et compliquées à déclasser.

>> A lire aussi - Vaccin AstraZeneca : la France recense deux nouveaux cas de thromboses, dont un mortel

“Quand on nous explique qu'il faut vacciner le plus possible, qu'il faut augmenter la cadence, j'ai du mal à comprendre la logique”, ajoute le médecin interrogé par la radio locale. Comble de l’histoire : le CHU de Tours ne pourrait même pas utiliser ces doses pour ses propres patients. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Flou autour du référendum promis à la Convention citoyenne pour le climat, l'UE prête à lâcher AstraZeneca... Le flash éco du jour
Covid-19 : la vaccination ouverte aux personnes âgées d'au moins 50 ans
AstraZeneca : l’UE n’a pas encore renouvelé son contrat
Gers : depuis 15 ans, sa voisine se plaint du bruit de ses animaux
SpaceX : les habitants d'une ville au Texas dénoncent les méthodes de l’entreprise d’Elon Musk

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles