Marchés français ouverture 5 h 9 min
  • Dow Jones

    31 270,09
    -121,43 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    29 004,41
    -554,69 (-1,88 %)
     
  • EUR/USD

    1,2057
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    29 266,49
    -613,93 (-2,05 %)
     
  • BTC-EUR

    42 590,89
    +1 864,45 (+4,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 027,64
    +39,54 (+4,00 %)
     
  • S&P 500

    3 819,72
    -50,57 (-1,31 %)
     

Covid-19 : la mesure de la dette publique remise en cause par la crise

Source AFP
·1 min de lecture
Le ministère de l'Économie et des Finances en 2015.
Le ministère de l'Économie et des Finances en 2015.

Avec une dette publique à 120 % du PIB, la France a-t-elle dépassé une cote dangereuse ? Pas nécessairement, selon les économistes, pour qui cette mesure de la dette est de moins en moins pertinente pour appréhender l'endettement des États. « ?Le ratio de dette publique rapporté au PIB n'a [?] aucun sens. » La sentence vient d'Olivier Blanchard, ex-chef économiste du FMI, dans un récent entretien aux Échos. « ?C'est un ratio absurde. On rapporte un stock total de dettes sur un flux, le PIB d'une année », abonde Éric Berr, membre du groupe des Économistes atterrés et coauteur du récent livre La Dette publique (Seuil).

« ?On peut dire que [ce ratio] est contestable parce que personne ne nous demande de rembourser la totalité du stock de la dette en une année », mais « ?c'est une mesure de la contrainte qui pèse sur l'économie du pays et ça a l'avantage d'être un indicateur [?] qui nous permet de nous comparer » dans le temps et à d'autres États, a défendu la directrice générale du Budget Amélie Verdier au Sénat. D'ailleurs c'est bien cet indicateur qui sert de boussole dans l'UE, puisque les États se sont fixé un plafond de 60 % à ne pas dépasser. Une règle, fruit d'un consensus politique plus qu'économique, qui a volé en éclats avec la crise et que l'UE a d'ailleurs mise en suspens, et que beaucoup souhaiteraient modifier à cette occasion.

À LIRE AUSSIDelhommais ? Notre étrange mansuétude sur la dette

« ?Avoir une dette à 60 % avec un taux d'intérêt à 10 % es [...] Lire la suite