Marchés français ouverture 4 h 4 min
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 629,75
    +83,57 (+0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,2161
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    29 461,10
    +69,84 (+0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    26 180,43
    -616,51 (-2,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    640,90
    -6,42 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Covid-19 : ce que l'on sait déjà du plan vaccin après les recommandations de la Haute autorité de Santé

·1 min de lecture

Un plan qui s'affine. La Haute Autorité de santé a dévoilé lundi ses préconisations sur la mise en œuvre de la campagne de vaccination contre le Covid-19. Les conclusions de cette autorité indépendante constituent la clé de voûte de la stratégie vaccinale du gouvernement, qui sera également présentée cette semaine par l'exécutif lors d'une conférence de presse. "Tout sera présenté aux Français en toute transparence", avait insisté jeudi dernier le ministre de la Santé Olivier Véran, concédant que "la France a beau être le pays de Pasteur, c'est un pays qui doute parfois, et qui doute parfois fortement, plus fortement que les autres, lorsqu'il est question de vaccin".

Qui sera prioritaire? Dans un premier temps, les doses ne suffiront pas pour prendre en charge les quelque 3 millions de professionnels de santé et du secteur médico-social, et plus encore les 30 millions de personnes à risque par leur âge ou leur état physique. Comme l'a annoncé le JDD dimanche, la Has recommande ainsi de vacciner en premier les personnes âgées les plus fragiles, notamment celles qui vivent dans des Ehpad (750.000 personnes visées) ; et les personnels de santé les plus exposés ou fragiles (soit 90.000 à 100.000 personnes).

Lire aussi - Comment les risques des vaccins sont évalués

La deuxième phase devrait concerner l'ensemble des personnes âgées, en commençant par "les personnes ayant plus de 75 ans, puis les personnes de 65 à 74 ans ayant une comorbidité, puis les autres personnes de 65-74 ans&...


Lire la suite sur LeJDD