La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    48 360,20
    +165,68 (+0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

COVID-19: L'Europe de nouveau à l'épicentre de la pandémie

·2 min de lecture

Malgré les campagnes de vaccination massives, le nombre de cas est en forte augmentation en Europe.

L'Europe est redevenue l'épicentre de la pandémie de COVID-19, à tel point que des gouvernements envisagent de revenir à des mesures de confinement, rejetées par les populations à l'approche des fêtes de Noël. Le regain des cas de contamination alimente de fait le débat sur l'insuffisance présumée des seules campagnes de vaccination pour contrer le virus.

Selon un décompte effectué par Reuters, l'Europe représente plus de la moitié du nombre moyen de nouveaux cas recensés sur sept jours dans le monde et près de la moitié des décès, soit les niveaux les plus élevés depuis avril 2020, lors de la première vague de l'épidémie sur le continent. Les gouvernements estimaient jusqu'à présent que les confinements n'étaient plus nécessaires en raison du déploiement de la vaccination, mais cette inflation de cas change la donne.

En Europe méridionale, le taux d'utilisation du vaccin avoisine les 80%, mais des réticences tenaces entravent la vaccination en Europe centrale et orientale et en Russie, ce qui risque de mettre à mal les services de santé, déjà sous pression. Aux Pays-Bas, le gouvernement devait prendre une décision vendredi sur l'entrée en vigueur de nouvelles mesures sanitaires après qu'un groupe d'experts a recommandé la veille d'imposer un confinement partiel. L'. L'Autriche devrait pour sa part décider dimanche d'imposer un confinement aux personnes qui n'ont pas été vaccinées, en réponse à des niveaux record d'infections quotidiennes. En France, le président Emmanuel Macron a dit qu'un rappel vaccinal serait obligatoire pour valider le pass sanitaire des personnes de plus de 65 ans.

Pas de solution miracle

En Europe centrale et orientale, où le taux de vaccination est plus faible, des pays comme la Lettonie, la République tchèque, la Slovaquie et la Russie ont dû eux aussi renforcer les restrictions. L'extension des rappels vaccinaux à une plus grande partie de la population et la vaccination des adolescents devraient être une priorité, selon les scientifiqu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles