La bourse ferme dans 4 h 19 min
  • CAC 40

    5 594,30
    +27,51 (+0,49 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 524,06
    +13,12 (+0,37 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1926
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 809,50
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    14 186,96
    -225,59 (-1,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    330,75
    -39,77 (-10,73 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,46
    -0,25 (-0,55 %)
     
  • DAX

    13 318,18
    +31,61 (+0,24 %)
     
  • FTSE 100

    6 336,83
    -26,10 (-0,41 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3318
    -0,0038 (-0,29 %)
     

La Covid-19, l'autre combat du MMA

Martin Boissereau
·1 min de lecture

Accepter et s’adapter. Ces deux verbes sont devenus les maîtres mots des membres de la communauté MMA, qu’il s’agisse des combattants et de leurs managers, des gérants de salles, ou encore des membres de la Fédération française de boxe (FFB), chargée d'encadrer la pratique de cette discipline. Accepter la situation de crise sanitaire, dont on ignore la durée, et s’y adapter. Accepter que la pratique loisir du MMA soit pour le moment mise en suspens, également, comme Fernand Lopez, gérant de la MMA Factory, une salle de sport spécialisée en sports de combat pour tous : "On n’est pas au-dessus des arrêtés préfectoraux qui nous empêchent de recevoir du grand public loisir. On s’adapte, on fait avec, en attendant que la circulation du virus baisse et qu’éventuellement l’État vienne à rouvrir les salles."

"Plus de 80% de pertes."

Les conséquences financières de cette non-fréquentation des loisirs sont dramatiques, d’autant que les salles avaient déjà été très impactées par le premier confinement : "On a plus de 80 % de pertes", concède Fernand Lopez, qui continue à payer les charges fixes de la salle. "Ça fait six mois que c’est la dégringolade, poursuit-il. On a eu une petite hausse...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi