La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 277,23
    -162,39 (-0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Covid-19 : L’hydroxychloroquine en cause dans 9.500 décès lors de la première vague

Fotoarena/Sipa USA/SIPA

MORTS EVITABLES - En France, entre 98 et 256 décès seraient liés à ce médicament polémique

Le remède du docteur Raoult serait-il un poison ? En tout cas, l’efficacité de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19 fait clairement débat, et ce depuis la première vague. Promu par des personnalités médiatiques contestées dans la sphère médicale, le médicament a même fait un temps l’objet de l’intérêt d' Emmanuel Macron, qui s’en est vite détourné. Trop de critiques et d’effets indésirables, pas assez de preuves…

En 2021, une étude parue dans Nature Communications indiquait déjà que les patients traités à l'hydroxychloroquine avaient 11 % de risques de décéder de plus que les autres patients. Une étude française, présentée lors du congrès de la Société française de pharmacologie et de thérapeutique, enfonce encore un peu plus le médicament : il aurait causé environ 9.500 décès dans au moins huit pays lors de la première vague.

98 à 256 décès en France

A partir des données de ces huit pays (la Turquie, le Brésil, la Belgique, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Italie et les Etats-Unis), les scientifiques ont observé le taux d’exposition des malades au médicament et leur taux de mortalité. Par ailleurs, le taux de prescription du médicament varie énormément d’un pays à l’autre, de 6 à 97 %. Ainsi en France, entre 6 et 16 % des patients hospitalisés se seraient vu proposer un traitement à l’hydroxychlor(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Covid-19 : Les compagnies aériennes pourraient redevenir rentables, deux ans après la pandémie
Bordeaux : Pour soulager ses équipes, le CHU va fermer environ 600 lits cet été
Covid-19 : L’Organisation mondiale du commerce approuve la levée des brevets pour les vaccins

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles