La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 767,72
    +90,85 (+1,60 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 322,14
    +43,10 (+1,31 %)
     
  • Dow Jones

    29 200,68
    -24,93 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    0,9797
    -0,0022 (-0,23 %)
     
  • Gold future

    1 681,10
    +12,50 (+0,75 %)
     
  • BTC-EUR

    20 327,12
    +510,70 (+2,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,85
    +10,42 (+2,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,82
    -0,41 (-0,50 %)
     
  • DAX

    12 127,51
    +151,96 (+1,27 %)
     
  • FTSE 100

    6 906,24
    +24,65 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    10 809,06
    +71,56 (+0,67 %)
     
  • S&P 500

    3 650,12
    +9,65 (+0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1145
    +0,0022 (+0,20 %)
     

Covid-19 : l'État va interdire les affiches antivax à Toulouse

Un arrêté préfectoral va interdire des affiches hostiles à la vaccination contre le Covid-19 qui ont fleuri à Toulouse ces dernières semaines sur plusieurs panneaux publicitaires, a annoncé la secrétaire d'État en charge de la Citoyenneté vendredi 19 août. "Alertée sur la campagne d'affichage anti-vaccination en cours à Toulouse, j'ai demandé au préfet d'utiliser les voies de droit appropriées pour la faire cesser", indique Sonia Backes sur son compte Twitter.

Sur des panneaux situés sur les terrains de plusieurs particuliers à Toulouse, de grandes affiches dénonçant de supposés effets secondaires néfastes de la vaccination contre le Covid ont été placées. Mercredi, la préfecture de Haute-Garonne avait déclaré s'être saisie de l'affaire en compagnie de l'ARS Occitanie et du Conseil départemental de l'ordre des médecins du département. "Un arrêté d'interdiction sera pris, et un signalement adressé au Procureur de la République", précise Sonia Backes à ce sujet.

Mercredi 17 août, la mairie recensait 9 panneaux antivax dans la Ville rose. Parmi les messages, on pouvait lire dans le quartier des Trois Cocus : "Vaccins anti-Covid. 1 accident cardiovasculaire pour 100 injections. La santé de nos enfants vaut plus que des vaccins expérimentaux." La première affiche comme celle-ci est apparue au début du mois de juillet dans le quartier des Minimes de la commune.

Cette campagne massive d’affichage est réalisée par une société privée, basée en Meurthe-et-Moselle. En bas des panneaux figurent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Guerre en Ukraine : les Etats-Unis débloquent une nouvelle aide militaire
Australie : la jolie prime promise par un employeur qui peine à recruter
Rouen : le Conseil d’État confirme la fermeture du River’s Pub après un accident mortel
Cambriolage : leurs volets étaient ouverts, ils réussissent quand même à se faire indemniser
Haute-Loire : ils s'attaquent à une antenne relais 4G soupçonnée de nuire aux vaches