La bourse ferme dans 30 min
  • CAC 40

    6 642,24
    -59,74 (-0,89 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 161,46
    -33,46 (-0,80 %)
     
  • Dow Jones

    34 743,78
    -21,04 (-0,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,1715
    -0,0032 (-0,27 %)
     
  • Gold future

    1 747,40
    -2,40 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    36 234,57
    -1 708,93 (-4,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 053,88
    -49,18 (-4,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,66
    +0,36 (+0,49 %)
     
  • DAX

    15 527,18
    -116,79 (-0,75 %)
     
  • FTSE 100

    7 060,42
    -17,93 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    14 978,22
    -74,03 (-0,49 %)
     
  • S&P 500

    4 443,66
    -5,32 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3672
    -0,0048 (-0,35 %)
     

Covid-19: La Haute autorité de santé préconise un rappel vaccinal pour les 65 ans et plus

·2 min de lecture

La Haute autorité de santé recommande que les personnes âgées de 65 ans ou celles qui sont susceptibles de développer une forme grave du Covid-19 reçoivent une dose de rappel en même temps que la vaccination antigrippale.

La Haute autorité de santé (HAS) recommande que les personnes de 65 ans et plus ou susceptibles de développer une forme grave de reçoivent une dose de rappel de vaccin en même temps que la , qui doit être lancée fin octobre. "Après avoir analysé les données disponibles, la HAS propose une dose de rappel avec un vaccin à ARNm pour les personnes de 65 ans et plus, ainsi que pour les personnes présentant des comorbidités qui augmentent le risque de formes graves de Covid-19", écrit-elle dans un communiqué publié mardi.

Dans la mesure où la majorité des publics prioritaires pour la vaccination contre la grippe saisonnière sont également les plus susceptibles de développer une forme grave de COVID-19, la HAS "propose, pour éviter tout retard à la vaccination antigrippale et simplifier le parcours vaccinal, de réaliser l'administration concomitante" des deux vaccins.

A partir du mois de septembre

Le régulateur français, qui rappelle que les autorisations de mise sur le marché actuellement accordées aux différents vaccins ne prévoient pas de rappel, précise donc que son avis est "conditionné à la validation de ce rappel par l' et est pour l'instant destiné à permettre l'organisation d'une éventuelle campagne.

a indiqué lundi qu'une troisième dose de vaccin contre le COVID-19 serait sans doute proposée, tout en disant attendre une confirmation de l'HAS, aux personnes à risque à partir du mois de septembre, tout en précisant qu'"il y aurait forcément un délai d'au moins six mois entre la 2e et la 3e injection", afin de renforcer leurs défenses immunitaires. Le 12 août, le ministère de la Santé avait confirmé une campagne de rappel pour environ 5 millions de personnes: les résidents d'Ehpad et d'unités de soins de longue durée (USLD), les personnes de plus de 80 ans vivant "à domicile", ainsi que les malades "à très haut risque de forme grave" de Covid et les patients "immunodéprimés". Il avait ensuite "saisi la HAS, le 18 août 2021, sur l'opportunité d'étendre à d'autres p[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles