La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1348
    +0,0031 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 169,99
    -519,02 (-1,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3555
    -0,0045 (-0,33 %)
     

Covid-19 : la HAS recommande la vaccination aux 5-11 ans à risque

·1 min de lecture
Mardi, la Haute Autorité de santé (HAS) a rendu un premier avis sur le sujet : elle recommande la vaccination chez les 5-11 ans pour « tous ceux qui présentent un risque de faire une forme grave de la maladie et de décéder et pour ceux vivant dans l'entourage de personnes immunodéprimées ou vulnérables non protégées par la vaccination » (photo d'illustration).
Mardi, la Haute Autorité de santé (HAS) a rendu un premier avis sur le sujet : elle recommande la vaccination chez les 5-11 ans pour « tous ceux qui présentent un risque de faire une forme grave de la maladie et de décéder et pour ceux vivant dans l'entourage de personnes immunodéprimées ou vulnérables non protégées par la vaccination » (photo d'illustration).

L?Agence européenne des médicaments avait déjà donné son feu vert, jeudi, au vaccin contre le Covid-19 pour les 5-11 ans. Désormais, la Haute Autorité de santé (HAS) l?a recommandé, mardi 30 novembre, dans un premier temps aux enfants présentant un risque de faire une forme grave de la maladie. Hors du continent européen, il a déjà été autorisé pour les enfants de cette classe d?âge dans un petit nombre de pays, parmi lesquels les États-Unis, Israël et le Canada.

Mardi, la Haute Autorité de santé (HAS) a rendu un premier avis sur le sujet : elle recommande la vaccination chez les 5-11 ans pour « tous ceux qui présentent un risque de faire une forme grave de la maladie et de décéder, et pour ceux vivant dans l?entourage de personnes immunodéprimées ou vulnérables non protégées par la vaccination ». Il s?agit notamment d?enfants souffrant de maladies hépatiques chroniques, maladies cardiaques et respiratoires chroniques, maladies neurologiques, d?obésité, de diabète, d?immunodéficience primitive ou encore atteints de trisomie 21. Cela concerne au total un peu plus de 360 000 enfants en France, détaille-t-elle.

Des auditions visant à éclairer « le rapport bénéfice/risque »

Pour les autres, elle « se prononcera ultérieurement sur la pertinence d?élargir cette vaccination après avoir auditionné les parties prenantes ». « Ces auditions viseront à éclairer le rapport bénéfice/risque individuel de la vaccination des enfants pour lesquels le risque de survenue de form [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles