Marchés français ouverture 5 h 35 min
  • Dow Jones

    33 970,47
    -614,41 (-1,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 713,90
    -330,06 (-2,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 887,77
    -612,28 (-2,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,1729
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    24 099,14
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    35 805,22
    -4 626,59 (-11,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 045,68
    -88,71 (-7,82 %)
     
  • S&P 500

    4 357,73
    -75,26 (-1,70 %)
     

Covid-19 : gros couac pour les salariés vaccinés et parents d'enfants malades

·1 min de lecture

Le nouveau protocole sanitaire mis en place dans les écoles pour la rentrée des classes n’en finit pas de faire parler de lui. Selon les instructions du ministère de l’Éducation nationale, au premier cas de Covid-19 dans une classe, ce sont tous les élèves qui sont renvoyés chez eux. Dans ce cas, les parents, qui doivent en conséquence garder leur progéniture, bénéficient du chômage partiel s'ils sont salariés du privé. Et jusqu'ici, si c'était leur propre enfant qui était positif au Covid-19, tous les salariés parents pouvaient profiter d'un arrêt de travail pour cas contact. Du moins, c’est ce qui était prévu avant le déploiement de la vaccination. Car comme le rapportent nos confrères du Parisien, la situation est loin d’être aussi simple.

Peuvent être considérés comme "salariés cas contact" les parents dont les enfants ont contracté le Covid-19 et sont à l’origine de la fermeture de leur classe. Mais la subtilité des dispositions prises par le gouvernement réside dans le statut vaccinal des parents : seuls ceux n’ayant pas reçu leurs deux doses de vaccin contre le Covid-19 seront en fait considérés "cas contact", et donc placés en arrêt de travail pour ce motif. Les parents vaccinés dont l’enfant contracterait le virus se retrouveront dans des situations plus que variables.

>> A lire aussi - Protocole sanitaire dans les écoles : “nous ne sommes pas prêts”

La différence peut être majeure en matière d’indemnisation. En effet, l’arrêt de travail de sept jours est pris en charge (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les effets néfastes du "multitasking"... et comment y remédier
Pour négocier, inspirez-vous des pros de la grande distribution
La formation des salariés, un pilier pour la relance ?
Il est insulté par son patron pour avoir demandé le congé parental
CDI de chantier : définition, caractéristiques et rupture

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles