La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 609,15
    +34,79 (+0,62 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 539,27
    +22,17 (+0,63 %)
     
  • Dow Jones

    30 218,26
    +248,74 (+0,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    -0,0022 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 842,00
    +0,90 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    15 788,95
    +60,20 (+0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    365,19
    -14,05 (-3,71 %)
     
  • Pétrole WTI

    46,09
    +0,45 (+0,99 %)
     
  • DAX

    13 298,96
    +46,10 (+0,35 %)
     
  • FTSE 100

    6 550,23
    +59,96 (+0,92 %)
     
  • Nasdaq

    12 464,23
    +87,05 (+0,70 %)
     
  • S&P 500

    3 699,12
    +32,40 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    26 751,24
    -58,13 (-0,22 %)
     
  • HANG SENG

    26 835,92
    +107,42 (+0,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3438
    -0,0015 (-0,11 %)
     

Covid-19 : le gouvernement penche pour un reconfinement national d'au moins quatre semaines

franceinfo
·1 min de lecture

Alors qu'Emmanuel Macron va s’exprimer mercredi 28 octobre à 20 heures pour annoncer aux Français de nouvelles mesures pour faire face à la 2e vague de l'épidémie de Covid-19, la piste du reconfinement national est largement évoquée au sein du gouvernement, a appris franceinfo mardi, après le conseil de défense qui s'est tenu dans la matinée.

>>> Covid-19 : Plus de 43,5 millions de contaminations au virus dans le monde. Suivez notre direct

De source gouvernementale et de plusieurs maires de grandes métropoles, on se dirige vers un reconfinement d'une durée de quatre semaines. Dès jeudi à minuit ? C'est possible. Un ministre de poids souffle à franceinfo : "Le virus galope de manière effrayante, il faut agir très vite".

Vers une mesure nationale

L’objectif est de rompre la courbe de l’épidémie qui est actuellement exponentielle et vertigineuse, dit-on au sein de l’exécutif. Plus question de faire dans la dentelle, impossible de prendre le risque que des départements encore relativement épargnés basculent à leur tour, explique-t-on à l’Elysée comme à Matignon. La mesure sera donc nationale. Le gouvernement envisage de mettre fin au principe de territorialité pour protéger les capacités hospitalières des zones vertes et permettre de transférer des malades, puisqu'il n'est plus possible d'en transférer dans des pays frontaliers où l'épidémie repart.

Le reconfinement ne se fera toutefois pas dans les mêmes conditions qu’en mars, quand il n’y avait ni masques ni (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi