La bourse ferme dans 5 h 34 min
  • CAC 40

    4 880,80
    -28,84 (-0,59 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 148,78
    -50,08 (-1,57 %)
     
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1826
    -0,0042 (-0,35 %)
     
  • Gold future

    1 905,90
    +0,70 (+0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    11 078,80
    +41,35 (+0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    263,06
    +1,60 (+0,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    39,03
    -0,82 (-2,06 %)
     
  • DAX

    12 366,83
    -278,92 (-2,21 %)
     
  • FTSE 100

    5 838,78
    -21,50 (-0,37 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    23 494,34
    -22,25 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3071
    +0,0033 (+0,25 %)
     

Covid-19 en France: «le virus progresse», constate Castex, 21 départements en zone rouge

·4 min de lecture

Le Premier ministre Jean Castex a affirmé jeudi que le gouvernement souhaitait « tout faire » pour éviter un « reconfinement généralisé » face à la recrudescence de l'épidémie de coronavirus, estimant que cet objectif était « à notre portée collective ». Dix-neuf nouveaux départements sont placés en zone rouge (circulation active du virus), en plus de Paris et des Bouches-du-Rhône.

Le gouvernement constate une « recrudescence incontestable de l'épidémie » qui « progresse sur tout le territoire » avec « 39 cas positifs pour 100.000, quatre fois plus qu'il y a un mois », a déclaré Jean Castex lors d'une conférence de presse ce jeudi.

« L'épidémie regagne du terrain, et c'est maintenant qu'il faut intervenir, a insisté le Premier ministre. Le taux de reproduction du virus se situe au-dessus de 1, ce qui signifie que le virus gagne du terrain. Nous étions redescendus à 0,7 en mai. Nous sommes remontés à 1,4. La positivité augmente pour toutes les tranches d'âge. Le nombre d'hospitalisations commence doucement mais sûrement à remonter. Plus de 800 patients Covid sont admis à l'hôpital par semaine en ce moment, contre 500 il y a 6 semaines. »

Face à cette situation, « notre objectif, c'est de tout faire pour éviter un reconfinement surtout généralisé », comme au printemps, a affirmé le Premier ministre. Le gouvernement a placé 19 nouveaux départements en zone rouge, connaissant une circulation active du virus, en plus de Paris et des Bouches-du-Rhône.

Masque obligatoire dans tout Paris à l'extérieur

Quant au port du masque, il sera obligatoire « pour tout le monde » à la rentrée dans l'enseignement supérieur face à la reprise de l'épidémie du coronavirus. « La règle est simple: le port du masque est désormais obligatoire dans tous les espaces fermés où se situent plusieurs personnes », a ajouté le chef du gouvernement.

Affirmant que chaque jour 700 verbalisations sont dressées dans l'ensemble du pays pour non-respect de l'obligation de port du masque, Jean Castex a estimé qu'il était par ailleurs « urgent d'agir en matière du port du masque » à Paris et sa petite couronne, constatant que le coronavirus y circule « activement ». « J'ai demandé au préfet de police d'engager une concertation avec la maire de Paris et avec les élus des départements de la petite couronne où il me semble urgent d'agir en matière du port du masque », a précisé le Premier ministre. Après consultation avec Anne Hidalgo, le préfet va ainsi étendre le port du masque à l'ensemble de la capitale à l'extérieur.

La distribution de masques aux plus précaires va continuer

S'il a une nouvelle fois exclu jeudi la généralisation de la gratuité des masques, Jean Castex a précisé que le gouvernement continuerait à en fournir à ceux qui sont dans les situations les plus précaires et aux plus vulnérables.

Alors que le gouvernement a déjà fourni 50 millions de masques à trois millions de familles modestes et en situation de précarité, soit environ neuf millions Français, « nous avons décidé de renouveler cette opération en octobre et aussi souvent que ce sera nécessaire jusqu'à la fin de l'épidémie », a annoncé le Premier ministre. Les personnes présentant un risque accru du fait de leur état de santé peuvent également se faire prescrire des masques par leur médecin, a-t-il rappelé.

Objectif : 1 million de tests par semaine

Le gouvernement veut « monter à court terme à un million de tests par semaine » pour juguler l'épidémie de Covid-19 en France, contre plus de 800.000 actuellement, a indiqué de son côté le ministre de la Santé Olivier Véran.

Le but est de « rendre disponibles les tests pour tous ceux qui le nécessitent et tous ceux qui le souhaitent », a-t-il déclaré, alors que les délais d'attente sont souvent longs, malgré une capacité nettement augmentée ces derniers mois.

Tirer les leçons de la crise sanitaire

Face au virus, la « première arme » reste la prévention, a insisté Jean Castex. « Évitons que papy et mamie aillent chercher les enfants à l'école. » Le Premier ministre a également encouragé les Français à « éviter autant que possible les fêtes familiales » et à « respecter les gestes barrières même lorsqu'on est en famille chez nous ».

Jean Castex a assuré que le gouvernement allait tirer les leçons de la crise sanitaire du Covid-19. Il a notamment évoqué les mesures de soutien de la rémunération des soignants prises dans le cadre du « Ségur de la Santé » au début de l'été et rappelé que le plan de relance viserait une souveraineté accrue et plus écologique. Le gouvernement est également prêt à prolonger les mesures prises aux printemps pour protéger les plus démunis.

À lire aussi : France: Jean Castex appelle «à la responsabilité» sur le port du masque