Marchés français ouverture 4 h 13 min
  • Dow Jones

    34 299,99
    -569,38 (-1,63 %)
     
  • Nasdaq

    14 546,68
    -423,29 (-2,83 %)
     
  • Nikkei 225

    29 436,26
    -747,70 (-2,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1692
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    24 425,87
    -74,52 (-0,30 %)
     
  • BTC-EUR

    35 791,29
    -776,18 (-2,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 031,94
    -25,21 (-2,38 %)
     
  • S&P 500

    4 352,63
    -90,48 (-2,04 %)
     

Covid-19 : la France tout près des 1.000 patients en réanimation

·2 min de lecture

Selon les derniers chiffres des autorités sanitaires, 992 malades du Covid-19 sont actuellement pris en charge dans les services de soins critiques. La flambée des contaminations, elle, se poursuit, avec 27.934 cas positifs enregistrés en 24 heures.

Près de 1.000 patients malades d'une forme grave du Covid-19 étaient traités mercredi dans les services de soins critiques, selon les données sanitaires attestant d'une flambée des contaminations. Les services de soins critiques accueillent 992 malades, contre 978 la veille, et 859 il y a une semaine, avec 91 nouvelles admissions depuis mardi. 

Le chiffre des hospitalisations a poursuivi une hausse entamée il y a quelques jours seulement, avec 7.208 patients mercredi contre 7.137 mardi. La progression est plus marquée pour les chiffres sur une semaine, qui lissent la tendance. On compte 2.511 hospitalisations, dont 511 admissions en soins critiques, sur sept jours, contre respectivement 1.554 hospitalisations et 298 admissions en réanimation il y a une semaine.

La lenteur relative de la progression quotidienne de ces chiffres contraste avec la flambée des cas de contamination observée depuis plus de deux semaines. Un nouveau record a été battu mercredi avec 27.934 cas positifs enregistrés (26.871 mardi), un plus haut depuis le 28 avril. Le taux de positivité est resté stable à 4,1%

111.768 morts depuis le début de l'épidémie

Le ministre de la Santé Olivier Véran avait fait état mardi d'une "décorrélation entre les hospitalisations et les diagnostics", en l'expliquant par le fait que grâce à la vaccination, "il y a moins de patients hospitalisés pour formes graves du Covid dans notre pays qu'il y en avait lors des vagues précédentes". 

La maladie a emporté 40 patients en 24 heur...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles