La bourse ferme dans 19 min
  • CAC 40

    6 217,44
    +52,33 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,54
    +37,08 (+0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 021,12
    +199,82 (+0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,2034
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 789,90
    +11,50 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    46 647,00
    -519,97 (-1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 291,99
    +29,03 (+2,30 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,18
    -0,49 (-0,78 %)
     
  • DAX

    15 192,55
    +63,04 (+0,42 %)
     
  • FTSE 100

    6 908,91
    +49,04 (+0,71 %)
     
  • Nasdaq

    13 826,79
    +40,52 (+0,29 %)
     
  • S&P 500

    4 151,79
    +16,85 (+0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,3932
    -0,0004 (-0,03 %)
     

Covid-19: la France paie 12 euros la dose de vaccin... et c'est ultra-rentable!

·2 min de lecture

Le gouvernement prévoit une enveloppe de 3,5 milliards d'euros pour l'achat de 294 millions de doses en 2021, soit de quoi vacciner plus de deux fois la population française. Mais cette dépense publique pèse peu au regard du coût économique de la fermeture des commerces et des mesures de restrictions imposées par l'épidémie de Covid-19.

En écoutant la radio le 22 mars dernier, le maire de Sceaux, Philippe Laurent, a sursauté. Le gouvernement vient d’annoncer l’ouverture d’une centaine de méga-centres de vaccination qui pourront injecter de 1.000 à 2.000 doses par jour avec parfois . "Mais les vaccinodromes existent déjà !, s’exclame l’élu. Vous n’avez qu’à venir dans ma commune." Installé dans une salle municipale, le centre de vaccination commun aux villes de Sceaux, Antony et Bourg-la-Reine (Hauts-de-Seine) tourne en effet depuis début mars et a, en théorie, la capacité de vacciner quelque 4.000 personnes par semaine en étant ouvert de 8h à 20h, sept jours sur sept.

Le problème, c’est qu’à peine 1.000 doses sont livrées chaque semaine et que les trois communes ont dû revoir à la baisse les horaires d’ouverture. "Nous n’allions pas mobiliser une quarantaine de personnes à temps plein pour un centre qui tourne au ralenti, maugrée l’élu. D’autant que l’Etat demeure encore flou sur l’aide qu’il nous apportera pour financer un centre qui nous revient à 125.000 euros par mois."

294 millions de doses

Si la France peut être brocardée sur la lenteur de sa campagne vaccinale, personne ne peut pourtant l’accuser de lésiner sur les moyens. Alors que le gouvernement tablait sur une enveloppe de 1,5 milliard d’euros fin 2020 pour couvrir l’ensemble des frais de la vaccination, c’est désormais plus de 5 milliards qui sont annoncés. "S’il y a une dépense sur laquelle il ne faut absolument pas mettre le frein, c’est sur la vaccination", répète même le ministre du Budget, , plutôt habitué à tenir serré les cordons de la bourse.

A lui seul, l’achat des vaccins pèserait quelque 3,5 milliards en 2021, selon les ministères de la Santé et des Comptes publics. Un chiffre colossal qui s’explique par la stratégie de la France et de l’Union européenne d’avoir signé des contrats tous azimuts avec six laboratoires pour quelque 2,6 milliards de doses. Environ 15% de ces commandes sont fléchées vers l’Hexagone, soit 390 millio[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi