Marchés français ouverture 8 h 7 min
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,40 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,12 (+0,35 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,87 (-0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,2115
    -0,0062 (-0,51 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,23 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    32 130,46
    +2 484,66 (+8,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     

Covid-19 : en France, des millions de doses d'AstraZeneca restent à écouler

·1 min de lecture

"Je vous exhorte à vous faire vacciner, avec tous les vaccins en particulier avec AstraZeneca", martelait Jean Castex samedi dernier. Alors que l'Hexagone vient de passer la barre des 20 millions de primo-vaccinés contre le Covid-19, le gouvernement pousse les Français à s'inscrire aux créneaux disponibles pour atteindre les 30 millions à la mi-juin. Mais après avoir brièvement suspendu l'utilisation du sérum AstraZeneca à la suite de cas de thromboses, les autorités peinent à convaincre les plus de 55 ans d'y avoir recours. Aujourd'hui, seule la moitié des doses disponibles sont injectées et quelque trois millions attendent dans les réfrigérateurs. D'autres doses seront pourtant livrées dans les prochaines semaines. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 16 mai

"En centre de vaccination, les patients qui ont pris rendez-vous pour une dose de Pfizer veulent être sûr qu’on ne leur administre pas l’AstraZeneca un peu en douce. Je pense qu’en cabinet, ça va être très compliqué de les convaincre d’aller se faire vacciner avec ce vaccin", prévient Jimmy Mohamed, médecin généraliste d'Europe 1. 

"Il faut que toutes les doses soient utilisées"

Pourtant, ces vaccins continuent d'être livrés en France. Trois millions de doses sont attendues d’ici fin mai, et encore quatre millions en juin. Pour Marie-Paule Kieny, présidente du comité vaccin, il faut éviter à tout prix de les gâcher. Les cas de thrombose ne concernent qu'une personne sur 100.000...


Lire la suite sur Europe1