La bourse ferme dans 2 h 32 min
  • CAC 40

    5 825,72
    -4,93 (-0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 701,32
    -3,53 (-0,10 %)
     
  • Dow Jones

    30 924,14
    -345,96 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1922
    -0,0057 (-0,48 %)
     
  • Gold future

    1 696,40
    -4,30 (-0,25 %)
     
  • BTC-EUR

    40 403,74
    -1 308,16 (-3,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    962,78
    -24,43 (-2,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,68 (+2,63 %)
     
  • DAX

    14 020,12
    -36,22 (-0,26 %)
     
  • FTSE 100

    6 685,28
    +34,40 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    12 723,47
    -274,33 (-2,11 %)
     
  • S&P 500

    3 768,47
    -51,25 (-1,34 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3824
    -0,0070 (-0,50 %)
     

Covid-19 : la France "en mesure de vacciner toute sa population d’ici à la fin août si les vaccins commandés sont validés par les autorités sanitaires"

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Alors que les personnes éligibles au vaccin contre le Covid-19 peinent à obtenir des rendez-vous, le gouvernement assure qu'il sera "en mesure" de vacciner 70 millions de personnes d'ici à la fin août, "si la totalité des vaccins commandés sont validés par les autorités sanitaires européennes et mondiales". C'est ce qu'a assuré jeudi 21 janvier Olivier Véran, invité du 20 heures de TF1.

Le ministre de la Santé a dit s'attendre à ce que "probablement 1,3 à 1,4 million" de personnes soient vaccinées fin janvier, soit plus que le million d'abord annoncé. Ensuite, le nombre de personnes vaccinées monterait à "4 millions fin février, 9 millions au mois de mars, 20 millions à la fin d'avril, 30 millions à la fin mai, 43 millions à la fin du mois de juin, 57 millions à la fin du moins de juillet et 70 millions, c'est-à-dire la totalité de la population française, d'ici à la fin août", a-t-il énuméré.

"Les personnes de 75 ans et plus, qui sont impatientes d'être vaccinées, le seront avant la fin du mois de mars", a-t-il encore assuré.

Des déclarations plus prudentes au Sénat

"On est exactement dans la même situation que nos voisins Allemands, Italiens, Espagnols", a relevé Olivier Véran, pour qui "ce serait évidemment une formidable nouvelle, si tous (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi