La bourse ferme dans 3 h 49 min
  • CAC 40

    6 213,67
    +29,57 (+0,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,72
    +11,73 (+0,30 %)
     
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,1959
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 743,50
    -4,10 (-0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    54 018,00
    +1 306,02 (+2,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 393,12
    +99,13 (+7,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,12
    +0,94 (+1,56 %)
     
  • DAX

    15 222,30
    -12,06 (-0,08 %)
     
  • FTSE 100

    6 912,59
    +22,10 (+0,32 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     
  • Nikkei 225

    29 620,99
    -130,61 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    28 900,83
    +403,58 (+1,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    +0,0008 (+0,06 %)
     

Covid-19 : la France autorise le vaccin AstraZeneca jusqu'à 75 ans

·2 min de lecture

Jusque-là réservé aux moins de 65 ans, le vaccin contre le Covid-19 du laboratoire britannique AstraZeneca sera désormais administré en France aux personnes jusqu'à 75 ans avec des comorbidités, a annoncé lundi Olivier Véran.

C'est une nouvelle étape dans la vaccination contre le Covid-19 en France. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé lundi 1er mars que le vaccin AstraZeneca serait administré aux 65-75 ans avec des "comorbidités".

"Désormais, toutes les personnes qui sont âgées de 50 ans et plus et qui ont des comorbidités ou des fragilités comme le diabète, l'hypertension ou un antécédent de cancer peuvent se faire vacciner avec AstraZeneca sans limite d'âge", a déclaré le ministre de la Santé sur France 2.

"Pour les personnes qui ont 75 ans et plus, c'est toujours le Pfizer ou le Moderna" qui sera injecté "en centre de vaccination", a ajouté le ministre.

Le gouvernement avait d'abord réservé l'AstraZeneca à tous les professionnels de santé, y compris les moins de 50 ans, et aux 2 millions de personnes de 50 à 64 ans atteintes d'une comorbidité (diabète, hypertension, antécédents de cancer...), qui peuvent se faire vacciner chez les médecins généralistes depuis jeudi dernier.

Mais de nombreux soignants ont boudé ce vaccin, notamment en raison d'effets secondaires plus prononcés, le plus souvent de forts symptômes grippaux, chez les personnes plus jeunes. Des questions ont aussi émergé sur l'efficacité de ce sérum pour contrer le variant sud-africain du Covid-19.

Olivier Véran a fait valoir sur France 2 que la Haute autorité de la santé (HAS) "considère désormais, depuis aujourd'hui, que tous les vaccins dont nous disposons en France, le AstraZeneca, le Pfizer et le Moderna, ont une efficacité qualifiée de remarquable".

Cette extension de l'utilisation de l'AstraZeneca va ainsi permettre de toucher "2,5 millions de Français".

Des restrictions maintenues encore six semaines

Le ministre de la Santé a aussi déclaré sur France 2 que le couvre-feu et les mesures de restrictions décidées pour freiner la propagation de l'épidémie resteraient encore en vigueur pour les quatre à six prochaines semaines, confirmant un calendrier évoqué dans la journée par Emmanuel Macron.

"Le président rappelle (...) que, hélas, sur les quatre à six prochaines semaines, il ne faut pas compter qu'on réduise la voilure des mesures", a dit le ministre. "Le couvre-feu et les mesures actuelles seront un minimum sur les quatre à six prochaines semaines."

Avec AFP et Reuters