Marchés français ouverture 6 h 49 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,1977
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    52 761,15
    -250,79 (-0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 396,19
    +15,24 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Covid-19 : faut-il rendre la vaccination obligatoire pour les soignants réticents ?

·1 min de lecture

C'est une nouvelle qui laisse augurer une accélération de la campagne de vaccination contre le Covid-19 : la Haute Autorité de Santé (HAS) a recommandé, mardi, d'élargir l'autorisation du vaccin AstraZeneca aux plus de 65 ans. Alors que seuls trois millions de Français ont reçu au moins une dose du vaccin contre la maladie à ce stade, le gouvernement table sur un objectif de six millions à la fin du mois de mars. Pour cela, les autorités doivent gérer un problème : celui de l'hôpital, où les remontées de terrain font état d'une faible vaccination.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 3 mars

Les hospitaliers ont "les mêmes craintes" que le reste des Français

Les résultats précis d’une étude de Santé publique France au niveau national sont attendus. Mais on sait d'ores et déjà que la tendance n’est pas très encourageante. Seuls 34% des soignants des hôpitaux de Paris se sont par exemple fait vacciner à ce jour. "Nos frigos sont remplis de vaccins, c’est une catastrophe", confie aussi un chef de service d’un hôpital à Marseille.

"Le principal argument, c'est le manque de recul par rapport au vaccin.", témoigne Antoine, aide-soignant dans un hôpital de la capitale, et dont aucun collègue n'a voulu se faire vacciner. "Il faut comprendre que les hospitaliers sont à l'image de l'ensemble de la population. Ils ont les mêmes craintes." Un argument irrecevable pour de très nombreux spécialistes de santé publique, qui rappellent que 100 millions de...


Lire la suite sur Europe1