La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    29 088,25
    -137,36 (-0,47 %)
     
  • EUR/USD

    0,9795
    -0,0024 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 673,20
    +4,60 (+0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    20 142,28
    +104,60 (+0,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    450,69
    +7,27 (+1,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,97
    -1,26 (-1,55 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 757,99
    +20,48 (+0,19 %)
     
  • S&P 500

    3 636,05
    -4,42 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1127
    +0,0003 (+0,03 %)
     

Covid-19 : se faire vacciner pendant une grossesse présente peu de risques, selon deux études

Les vaccins anti-Covid à ARN messager présentent peu de risques chez les femmes enceintes selon deux études récentes, dont l'une montre notamment qu'il n'y a pas de danger particulier de fausse couche ou de naissance prématurée. La première, publiée la semaine dernière dans le Lancet Infectious Diseases, évalue les risques immédiats d'effets secondaires chez la femme enceinte après un vaccin à ARN messager. La seconde, publiée jeudi 18 août dans le British Medical Journal (BMJ) mesure, à plus long terme, les risques en matière d'accouchement. Les deux études présentent des conclusions rassurantes quant à ces vaccins, l'un développé par Pfizer/BioNTech et l'autre par Moderna, qui sont au cœur de la vaccination anti-Covid dans plusieurs pays comme la France.

"La vaccination anti-Covid-19 pendant la grossesse n'est pas associée à un risque plus élevé de naissance prématurée (ou) de fausse couche", résument les auteurs du BMJ, concluant également qu'il n'y a pas de danger que le nouveau-né soit anormalement petit. Ce travail, mené au Canada, a étudié de manière rétrospective plus de 85.000 naissances ou fausses couches qui sont intervenues entre mai et décembre 2021. Dans environ la moitié des cas, la mère avait reçu une ou deux doses de vaccin anti-Covid - la plupart du temps à ARN messager - pendant sa grossesse. En fin de compte, l'issue de la grossesse n'est pas différente dans ce groupe.

Quant aux effets secondaires immédiats des vaccins à ARN messager, ils ne sont en général (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vaccin Covid-19 : l'OMS recommande une 2e dose de rappel pour les personnes exposées
Inflation : l'Allemagne accorde une ristourne (temporaire) sur le gaz
Accusée d'avoir menti sur ses effectifs, une clinique ne peut plus réaliser d'opérations chirurgicales
Face à la hausse des taux, 31 banques européennes font l'objet d'une "surveillance renforcée" par la BCE
Opiacés : Walmart, Walgreens et CVS condamnés à verser une somme colossale