Marchés français ouverture 2 h 26 min
  • Dow Jones

    33 876,97
    +586,89 (+1,76 %)
     
  • Nasdaq

    14 141,48
    +111,10 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 836,98
    +826,05 (+2,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1913
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    28 489,76
    +0,76 (+0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    27 601,78
    -1 358,84 (-4,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    792,83
    -57,51 (-6,76 %)
     
  • S&P 500

    4 224,79
    +58,34 (+1,40 %)
     

Covid-19: aux Etats-Unis, le pire et le meilleur de la gestion sanitaire

·2 min de lecture

LES PAYS FACE AU COVID (8/10) - Les Américains ne sont pas près d'oublier les 570 000 morts en raison de la mauvaise gestion de la pandémie par Donald Trump. La réussite en matière vaccinale et l'élection de Joe Biden ont rebattu les cartes.

Une tragédie, un succès. Dans cet ordre. Vu le regard envieux que jette le reste du monde à la campagne éclair de vaccination des Américains, on pourrait être tenté de dire : Trump 1, 1, match nul, avec, dans le rôle de l'arbitre scientifique, Anthony Fauci, coordinateur de la lutte anti-coronavirus et vétéran des pandémies - il fut un héros dans le combat contre le sida - et un homme qui, à 80 ans, n'a pas pris un jour de congé depuis quatorze mois. Joe Biden , ce dont le créditent près de sept Américains sur dix, selon les sondages. Mais on ne peut pas enlever à Donald Trump le mérite d'avoir lancé au printemps 2020 l'opération Warp Speed, pour développer un vaccin "à la vitesse de l'éclair".

Le paquet sur la recherche

Toute la question est de savoir si le succès du vaccin peut faire oublier l'immense échec de la lutte contre le Covid, avec un record du monde du nombre de victimes (570.000). Ahurissant pour un pays comme les Etats-Unis. En une semaine, malgré les progrès de la vaccination, il meurt encore plus d'Américains qu'il n'en est tombé, en Afghanistan, en vingt ans de guerre. "Comment le pays le plus riche et le plus avancé du monde, sur le plan scientifique, a-t-il pu se retrouver dans un pareil film d'horreur ?" C'est ce que se demande le comité éditorial du Boston Globe, qui réclame une commission d'enquête indépendante digne de celle qui avait tiré les leçons du 11-Septembre.

Inutile de retracer toutes les pantalonnades de Trump sur le sujet, ses dénégations, mensonges, refus d'écouter ses conseillers scientifiques, tocades pour des remèdes bidon, sans oublier son obsession à courte vue de ne pas ralentir l'économie ni de peser sur la Bourse… Les langues commencent seulement à se délier, les livres, à paraître, sur cette tache indélébile de l'histoire américaine. Le journaliste vedette Bob Woodward travaille au sien, on peut être déjà sûr que ce sera une bombe. Les Américains, eux, ont déjà rendu leur verdict : la cote de popularité de Trump n'a connu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles