La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 987,68
    +490,47 (+1,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Espagne, Grèce, Malte… Les astuces de ces pays pour faire revenir les touristes

·3 min de lecture
Covid-19 : Espagne, Grèce, Malte… Quelle stratégie pour faire revenir les touristes ?

Les pays du sud de l’Europe, les plus dépendants du tourisme, s’organisent pour faire revenir les voyageurs cet été. Avec parfois des initiatives étonnantes.

Sans surprise, 2020 aura été la pire année de l’histoire du tourisme selon les données de l'Organisation mondiale du tourisme. Avec 1 milliard d’arrivées internationales en moins l'année passée, de nombreux pays, dépendants du tourisme, ont bu la tasse. Première destination mondiale, la France a perdu pas moins de 28,4 milliards d’euros de recettes internationales l’année dernière. Plus au sud, l’Espagne, le Portugal ou encore la Grèce ont, eux aussi, vécu une saison estivale 2020 cauchemardesque et essuyé d’énormes pertes financières. Pour éviter pareille déconvenue et inciter les touristes à revenir, les pays du sud de l’Europe ne manquent pas d’idées pour redynamiser un secteur stratégique.

Malte paye les touristes

Un petit coup de pouce financier pour motiver les touristes : c’est la nouvelle stratégie de Malte pour doper le tourisme, secteur clé de son économie. Pour faire revenir Français, Britanniques, Allemands et Scandinaves à partir du 1er juin, l’archipel propose tout simplement de leur payer une partie du séjour. Les 36 000 premiers clients pourront bénéficier de bons de réduction, financés par l’État maltais, allant jusqu’à 200 euros. 

À LIRE AUSSI >> Covid-19 : top 10 des pays où il fait bon vivre pendant la pandémie

Avec pour seule contrepartie de séjourner au moins trois nuits dans un hôtel de trois à cinq étoiles participant à l’opération. Le montant des bons dépend de la catégorie de l’hôtel choisie : 100 euros pour un trois étoiles, 150 euros pour un quatre étoiles et 200 euros pour les établissements les plus luxueux. Ceux qui choisiront de séjourner sur l’île de Gozo bénéficieront en plus d’une majoration de 10%.

VIDÉO - Covid-19 : ces pays qui cherchent à séduire les touristes et préparent le retour à la vie normale

Des îles “sans Covid” en Grèce

Particulièrement touchée par la chute du tourisme mondial, la Grèce est prête à tout pour séduire les visiteurs étrangers. Jusqu’à imaginer des îles "sans Covid". Baptisé par les autorités "Opération Liberté", le programme a pour objectif de vacciner en priorité les habitants des îles qui accueillent le plus de touristes. Le but est de "créer un mur d’immunité pour retourner le plus tôt possible à la normalité" pour rassurer les touristes. Pour poser leurs valises en Grèce, les visiteurs doivent disposer d’un certificat de vaccination ou d’un un test négatif de dépistage du coronavirus de moins de 72 heures.

Couloir vert à Madère

Depuis déjà trois mois, l’archipel de Madère a simplifié les conditions d’entrée sur son territoire avec la mise en place d’un "couloir vert". Les personnes "en mesure de présenter la preuve qu’ils ont déjà eu le Covid-19 dans les 90 derniers jours ou un certificat de vaccination stipulant la réception des 2 doses et le respect de la période d'activation du système immunitaire, sont exemptées de présenter un résultat de test RT-PCR négatif à leur arrivée sur le territoire", explique l'Office du tourisme.

L’Espagne mise sur le certificat vert

Alors que l’Espagne vient de lever une large partie de ses restrictions, elle veut accélérer la mise en place du certificat sanitaire européen. Ce "passeport sanitaire" a pour objectif de faciliter les voyages au sein de l'Union européenne (UE) dans le contexte de la crise sanitaire. Le pays dirigé par Pedro Sanchez ne veut plus perdre de temps et souhaite mettre en place ce passeport sanitaire dès le mois prochain. La deuxième destination mondiale n'attend plus que ça. 

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles