Marchés français ouverture 1 h 30 min
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 333,52
    +209,24 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,1418
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    24 158,79
    -224,53 (-0,92 %)
     
  • BTC-EUR

    37 508,11
    -561,24 (-1,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 029,49
    +3,76 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

Covid-19: ces entreprises qui ont su s’adapter pour affronter la crise sanitaire

·2 min de lecture

Alors que le premier confinement a fortement impacté l’activité économique de la France, certaines entreprises ont rapidement su limiter leurs pertes pour remonter la pente en 2020. Selon l’Insee, la majorité des sociétés ont été en capacité de s’adapter grâce à différents leviers.

Tous secteurs confondus, la crise sanitaire et économique n’a épargné personne. Face à cette situation inédite, les entreprises n’ont eu d’autre choix que de subir les restrictions sanitaires exigées par l’exécutif, les contraignant à revoir leur organisation. Selon l’Insee, l’économie française a ainsi connu une récession importante avec une chute du produit intérieur brut (PIB) de 8,3% en 2020. Mais toutes les sociétés françaises n’ont pas été impactées de la même manière par le .

Trois quarts des entreprises "résilientes" ou "non-affectées" au Covid-19

Pour comprendre le comportement des entreprises en 2020, période durant laquelle l’ a été confronté à de multiples confinements et couvre-feux, l’Insee a récemment étudié l'impact de la crise sanitaire sur l'organisation et l'activité des entreprises. Résultat: une entreprise sur quatre a été lourdement touchée, selon un publié début décembre par l’institut des statistiques. À l’inverse, trois quarts d’entre elles ont su limiter leurs pertes dès avril 2020 (38%), voire n’ont pas été affectées par la pandémie (36%).

Pour arriver à ce constat, l’Insee a établi quatre profils-types de trajectoire de choc d’activité sur l’année 2020. On retrouve les entreprises dites "déprimées", qui représentent 6% des sociétés et 2% des salariés en France, les "confinées" (20% des entreprises, 12% des salariés), les "non-affectées" (36% des entreprises, 42% des salariés) ainsi que les "résilientes" (38% des entreprises, 44%des salariés). Et c’est justement cette dernière catégorie qui a particulièrement su s’adapter à la crise sanitaire.

Entre investissements et analyse de la demande

D’après cette étude, les entreprises "résilientes" ont connu une perte d’activité moyenne de 51% en avril 2020. À partir de juin, "les pertes sont moindres et le choc moyen reste stable autour de -20%" jusqu’au mois de novembre, avant de retrouver en décembre une situation économique quasi similaire aux années d'avant crise, note l’Insee. "Il est clai[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles