La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 776,32
    -27,15 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    12 630,45
    -27,11 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0200
    +0,0012 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    23 418,73
    +600,04 (+2,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    556,15
    +13,27 (+2,44 %)
     
  • S&P 500

    4 134,44
    -10,75 (-0,26 %)
     

Covid-19: doit-on s'attendre à une pénurie de masques FFP2?

·2 min de lecture

Face à la déferlante du variant Omicron, les Français se sont dernièrement rués vers les masques FFP2, protégeant davantage du virus que les jetables. Résultat: la majorité des pharmacies sont en rupture de stock, selon l’Union des Syndicats de Pharmaciens d’Officine.

Une pénurie de masques FFP2 pourrait-elle prochainement voir le jour? Alors que ont rendu le port du masque FFP2 obligatoire dans certains lieux, la France pourrait progressivement généraliser le port du FFP2 pour freiner l’épidémie de . Certains scientifiques, dont , ont dernièrement préconisé cette option. Un sujet également mis sur la table du côté de l’opposition politique. "J’appelle à la généralisation du FFP2", a clamé Éric Ciotti (LR) ce lundi 3 janvier sur BFMTV. Plus efficace que les masques chirurgicaux ou en tissu, car plus filtrants, les FFP2 séduisent ainsi de plus en plus les Français soucieux de leur santé en raison de . "La majorité des pharmacies sont actuellement en rupture de stock en raison d’une forte demande ces dernières semaines" alerte Pierre-Olivier Variot, président USPO (Union des Syndicats de Pharmaciens d’Officine). Du côté de la filière française des fabricants de masques FFP2, celle-ci a noté un boom de ventes depuis Noël. "En 15 jours, on a vendu plus que dans les neuf derniers mois", assure Christian Curel, président du syndicat français des fabricants de masques (F2M).

Pour faire face à cet afflux de personnes à la recherche de ces masques en forme de bec de canard, les officines ont été contraintes d’effectuer des commandes simultanément auprès des grossistes et des centrales d'achat pharmaceutique. "On a effectivement beaucoup de demandes. On fait comme on peut pour envoyer un maximum de masques aux pharmacies", nous souffle la Centrale des Pharmaciens, filiale d’Astera. "Habituellement on est livré deux fois par jour. Là, le temps de livraison peut aller jusqu’à une semaine", ajoute Pierre-Olivier Variot avant de préciser "qu’il n’est pas question pour les pharmaci[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles