La bourse ferme dans 4 h 25 min
  • CAC 40

    6 253,14
    +42,59 (+0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 005,39
    +28,98 (+0,73 %)
     
  • Dow Jones

    34 137,31
    +316,01 (+0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,2053
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 786,40
    -6,70 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    44 816,78
    -1 568,82 (-3,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 255,33
    -7,63 (-0,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,03
    -0,32 (-0,52 %)
     
  • DAX

    15 272,12
    +76,15 (+0,50 %)
     
  • FTSE 100

    6 898,34
    +3,05 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    13 950,22
    +163,95 (+1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 173,42
    +38,48 (+0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    29 188,17
    +679,62 (+2,38 %)
     
  • HANG SENG

    28 755,34
    +133,42 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3904
    -0,0028 (-0,20 %)
     

Covid-19 : cette décision incohérente du gouvernement que Gabriel Attal n’explique pas

·2 min de lecture

La pandémie de coronavirus a pris tout le monde de court, le gouvernement y compris. Emmanuel Macron a décidé de mettre en place un premier confinement d’un mois et 25 jours, du 17 mars à 12 h au 11 mai 2020. Une mesure qui n’a pas suffi : un deuxième confinement a également été décidé (du 30 octobre 2020 au 15 décembre 2020), et depuis, le couvre-feu est en vigueur. Certains établissements, comme les restaurants, les bars et les musées, n’ont en outre pas encore été autorisés à rouvrir leurs portes au public. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, qui a accepté de répondre aux questions des lecteurs du Parisien lundi 8 mars 2021, est revenu sur ce sujet épineux. De nombreuses voix s’élèvent en effet contre la fermeture des lieux culturels, jugée injustifiée face à l’ouverture des commerces.

"Je pense que les musées seront parmi les premiers lieux à rouvrir. J’avoue avoir du mal à expliquer qu’on puisse aller dans un Sephora, mais pas dans un musée", a-t-il expliqué. Pour l’homme politique de 31 ans, il y a toutefois "nécessairement, dans la gestion d’une telle épidémie, une part d’incohérence". Difficile de "limiter les interactions et les flux de personnes" sans créer certaines situations illogiques. "On le voit partout dans le monde", a-t-il s’ailleurs assuré.

Gabriel Attal a ensuite fait savoir que la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, avait mené "de nombreuses concertations avec les professionnels de chaque secteur", pour déterminer les options possibles. "Pour les musées des jauges réduites sont envisagées, probablement des prises de rendez-vous, un référent Covid dans chaque musée pour garantir le respect des gestes barrière", a-t-il expliqué. L’homme politique espère d’ailleurs que la réouverture des musées, théâtres, salles de cinéma et de concert, tant attendue par les Français et les artistes, sera accompagnée "d’un soutien financier assez fort pour permettre au plus grand nombre de Français d’y avoir accès."

À lire aussi : Michel Cymes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite