La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 693,88
    -90,01 (-1,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 629,73
    -55,55 (-1,51 %)
     
  • Dow Jones

    31 179,84
    -222,17 (-0,71 %)
     
  • EUR/USD

    1,2101
    -0,0086 (-0,70 %)
     
  • Gold future

    1 723,40
    -52,00 (-2,93 %)
     
  • BTC-EUR

    39 480,81
    -2 909,93 (-6,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,98
    +24,84 (+2,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,59
    -0,94 (-1,48 %)
     
  • DAX

    13 757,29
    -122,04 (-0,88 %)
     
  • FTSE 100

    6 468,71
    -183,25 (-2,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 281,80
    +162,37 (+1,24 %)
     
  • S&P 500

    3 840,67
    +11,33 (+0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3954
    -0,0059 (-0,42 %)
     

Covid-19 : Costa Croisières visée par une enquête

·2 min de lecture

Coup de tonnerre pour Costa Croisière. Une information judiciaire a été ouverte à Paris après les plaintes de passagers d'un navire de la compagnie refoulé en mars 2020 des ports des Caraïbes à cause du Covid-19, dont trois croisiéristes sont morts par la suite, a appris l'AFP de sources judiciaire et proche du dossier. L'enquête, confiée à des juges d'instruction du tribunal de Paris, a été ouverte contre X le 19 février des chefs de "tromperie aggravée", "blessures et homicides involontaires", "non assistance à personne en péril" et "mise en danger de la vie d'autrui", ont indiqué ces sources à l'AFP.

Elle fait suite aux plaintes déposées cet été par des centaines de passagers français embarqués sur ce navire de Costa Croisières, la marque du numéro un mondial du secteur, Carnival. Contacté par l'AFP, le croisiériste n'était "pas en mesure d'apporter un commentaire", selon un porte-parole. Dans ces plaintes, dont celles des familles de trois passagers décédés du Covid-19 selon leur avocat, la compagnie se voit reprocher sa gestion de la crise sur ce bateau où plusieurs cas s'étaient déclarés. Du 6 au 13 mars, dans une boucle au départ de la Guadeloupe, le Costa Magica et ses 2.303 passagers s'étaient vu refuser d'accoster dans la plupart des îles visitées - Trinidad et Tobago, Grenade, La Barbade, Sainte-Lucie - en raison de la pandémie.

>> A lire aussi - Coronavirus : Costa Croisières soumettra chaque client à un test

Faute d'escale, l'équipage avait encouragé les passagers à se reporter sur les activités à bord (magasins, spa, restaurants, casino) sans respect suffisant des règles sanitaires et sans les informer des soupçons de contaminations à bord, selon les plaignants. Lors de la révélation des plaintes, la compagnie avait répondu s'être "rigoureusement conformée aux dispositions en vigueur" de l'époque, aux débuts de la pandémie. "Considérant qu'à cette époque la situation évoluait rapidement, l'équipe médicale du navire a agi sur la base des informations scientifiques (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les Daft Punk, une cash machine à part dans l’industrie musicale
Banque Postale, Cora, PSG… ces entreprises épinglées par la DGCCRF
Le Covid-19 a eu moins d'impact sur les dividendes que la crise de 2008
Boeing immobilise une centaine d'avion après une spectaculaire panne de moteur
Boeing 777X : une première livraison encore repoussée