La bourse ferme dans 3 h 21 min
  • CAC 40

    6 240,98
    -111,96 (-1,76 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 619,92
    -70,82 (-1,92 %)
     
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0526
    +0,0061 (+0,58 %)
     
  • Gold future

    1 829,10
    +13,20 (+0,73 %)
     
  • BTC-EUR

    27 933,45
    -614,82 (-2,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    654,64
    -16,04 (-2,39 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,84
    -1,75 (-1,60 %)
     
  • DAX

    13 790,17
    -217,59 (-1,55 %)
     
  • FTSE 100

    7 279,75
    -158,34 (-2,13 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • HANG SENG

    20 120,68
    -523,60 (-2,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2422
    +0,0080 (+0,65 %)
     

Covid-19 : la commercialisation d'un spray nasal arrêtée

Depuis vendredi 6 mai, il n'est plus possible de trouver le Previdspray dans les rayons des pharmacies. C'est, en effet, à cette date que l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a décidé d'arrêter la commercialisation en France de ce médicament censé être efficace contre le Covid-19. L'efficacité de ce spray nasal, commercialisé par la société belge Clercs Medical, est remise en question. "Son utilisation n’est pas justifiée dans l’optique de lutter contre le Covid-19", a justifié l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS), organisme belge mandaté par l'ANSM pour enquêter sur le produit, selon les informations du site Actu.fr.

Dans un communiqué, l'ANSM a précisé que les patients « pourraient se croire protégés par ce produit dont l’efficacité n’a pas été démontrée ». Selon elle, le risque est donc que les patients ne prennent plus en compte les mesures de prévention de base, telles que le masque ou les gestes barrières. "Vu les formes asymptomatiques du Covid-19, cette personne, croyant s'être protégée, pourrait également involontairement exposer ses proches", a indiqué l'ANSM. Conformément à la demande de l’AFMPS, la société Clercs Medical est, par ailleurs, "tenue de procéder au retrait des lots de ces dispositifs". Les personnes disposant encore du spray nasal virucide Previdspray contre le Covid-19 sont invitées à le jeter.

Dernièrement, nous apprenions que 3,6 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 allaient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un accord pour l'embargo européen sur le pétrole russe possible "dans la semaine"
Un portrait de Marilyn Monroe peint par Warhol vendu 195 millions de dollars aux enchères, un record
Législatives : une jeune candidate RN incapable de répondre sur un plateau télé
Foot : les droits à l'image de Mbappé, un casse-tête en sélection comme en club
Emplois fictifs : François Fillon condamné à de la prison ferme en appel

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles