La bourse ferme dans 5 h 2 min
  • CAC 40

    5 814,12
    +21,33 (+0,37 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 716,44
    +9,82 (+0,26 %)
     
  • Dow Jones

    31 535,51
    +603,14 (+1,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,2029
    -0,0030 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 729,90
    +6,90 (+0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    40 595,00
    +1 014,55 (+2,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    981,56
    -5,09 (-0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,59
    -0,05 (-0,08 %)
     
  • DAX

    14 060,07
    +47,25 (+0,34 %)
     
  • FTSE 100

    6 625,44
    +36,91 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    13 588,83
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 901,82
    +90,67 (+2,38 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    -255,33 (-0,86 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,3902
    -0,0019 (-0,13 %)
     

Covid-19 : combien coûterait un nouveau reconfinement ?

·1 min de lecture

Alors que la menace d'un nouveau reconfinement se profile, Bercy milite pour que les commerces puissent rester ouverts afin de limiter les conséquences sur l'économie. Selon les projections du ministère, une perte d'activité de 10 à 18 % est à prévoir, selon le scénario retenu par le gouvernement.

Qui dit reconfinement dit perte d'activité pour les entreprises. Alors que le gouvernement étudie plusieurs scénarios, dont un reconfinement "très serré", le ministère de l'Economie craint les effets d'une décision trop stricte. Il milite donc pour qu'une bonne partie des magasins restent ouverts. Les organisations patronales ont déjà fait remonter au ministère leurs inquiétudes quant aux conséquences si le pays devait se remettre à l'arrêt. En effet, plus les mesures prises seront dures, plus l'impact sur l'économie sera important, ce que veut éviter Bruno Le Maire.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 27 janvier

Entre 10 et 18 % de perte d'activité

Selon les projections du ministère de l'Economie le reconfinement entrainerait une perte d'activité entre 10 et 18 %. Plus précisément, le cas le moins défavorable serait celui d'une fermeture des collèges, des lycées et des restaurants d'entreprise pour lutter contre la propagation du coronavirus. Les pertes seraient alors de "seulement" 10% par rapport à un niveau d'avant crise. En fermant en plus les magasins dits "non-essentiels", la chute atteindrait 13 %. Le dernier scénario, incluant la fermeture des écoles et des crèches, entrainerait une perte d'activité de 18 %.

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Quelle place pour le télétravail après le coronavirus ?

> Les adolescents sont-ils des vecteurs de contamination ?

> Les conseils d'un psychothérapeute pour traverser au mieux cette période


Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :